Retour

Le programme électoral du Parti vert : revenu minimum garanti et construction verte

Alors que s'amorce la deuxième semaine de campagne électorale en Ontario, le Parti vert dévoile sa plateforme. Son chef, Mike Schreiner, croit que l'Ontario est prêt à emboîter le pas à la Colombie-Britannique, au Nouveau-Brunswick et à l'Île-du-Prince-Édouard, qui comptent déjà des députés du Parti vert.

Un texte de Lisa-Marie Fleurent

M. Schreiner affirme que les Ontariens doivent se tourner vers l’avenir en misant sur des emplois verts :

  • Il veut lancer un programme de construction écologique et de gestion d’affaires de 4,18 milliards de dollars.
  • Les verts proposent aussi que 20 % des nouvelles unités de logement construites en Ontario soient abordables, afin de faire face à la crise du logement qui sévit dans la province.
  • Et pour aider ceux qui ont de la difficulté à joindre les deux bouts, les troupes de Mike Schreiner prônent l’adoption du revenu minimum garanti.

Fidèle à ses couleurs, le Parti a également annoncé que, s'il prenait le pouvoir, l'Ontario se joindrait au mouvement mondial pour un approvisionnement en énergie 100 % renouvelable, d'ici 2050.

Plan financier

Malgré l'expansion promise de l'assurance médicaments, des soins dentaires, des services de garde, du soutien aux frais de scolarité et des soins de santé, les verts projettent un déficit se chiffrant au tiers du déficit prévu par le Bureau de la responsabilité financière pour le budget provincial de l'Ontario de 2018. Le Bureau le chiffrait à 12 milliards de dollars.

Les verts espèrent qu’avec leur plateforme, ils arriveront à faire élire au moins un député à l'Assemblée législative, le 7 juin prochain.

Ils mettent d’ailleurs toutes les chances de leur côté en présentant des candidats dans toutes les circonscriptions de la province. Pas moins de 52 % de leurs candidats sont des femmes, ajoutent les verts.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Un oisillon aide son frère à sortir de sa coquille





Rabais de la semaine