Retour

Le progressiste-conservateur Ross Romano remporte l'élection partielle dans Sault-Sainte-Marie

Les électeurs de la circonscription provinciale de Sault-Sainte-Marie ont choisi Ross Romano du Parti progressiste-conservateur pour les représenter à l'Assemblée législative.

L'avocat et conseiller municipal a devancé Joe Krmpotich, du Nouveau Parti démocratique.

La libérale, l'ancienne mairesse Debbie Amaroso, arrive troisième.

Ross Romano a obtenu plus 40 % des voix, contre 33 % pour le NPD et un peu mois de 23 % pour les libéraux.

Un message pour les libéraux?

Cette élection complémentaire a lieu à un an des élections générales, alors que le gouvernement libéral de Kathleen Wynne est très impopulaire.

Au cours de la campagne, le nouveau député a insisté sur le fait que les électeurs de Sault-Sainte-Marie devaient faire comprendre clairement aux libéraux qu'ils en avaient assez des tarifs d'électricité élevés et des scandales.

Lors de son discours, le chef conservateur Patrick Brown a déclaré que les gens du nord de la province en avaient assez d'être « considérés comme acquis » par les libéraux.

L'élection partielle était nécessaire afin de combler le siège qui était vacant à la suite de la démission du député et ministre David Orazietti à l'Assemblée législative de l'Ontario.

Les libéraux détenaient la circonscription depuis 13 ans. Les progressistes-conservateurs ne l'avaient pas représentée depuis 1981.

Le taux de participation a été de près de 44%.

Il y aura donc 57 libéraux, 29 progressistes-conservateurs, 20 néo-démocrates et un député indépendant à l'Assemblée législative.

Avec des renseignements de CBC et de la Presse canadienne

Plus d'articles

Commentaires