Retour

Le projet de loi C-262 de Romeo Saganash adopté à la Chambre des Communes

Le projet de loi C-262, présenté par Romeo Saganash à la Chambre des Communes, a été adopté en deuxième lecture hier (mercredi).

Avec les informations de Marie-Hélène Paquin

Le projet de loi vise à uniformiser la déclaration des droits fondamentaux de la personne à la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones.

Le député d'Abitibi-Baie-James-Nunavik-Eeyou y travaillait depuis une dizaine d'années avant de le déposer à la Chambre en avril 2016. Il l'a présenté à nouveau au début du mois de décembre dernier.

« Il s'agit d'un premier pas significatif pour amener le gouvernement canadien vers la vraie réconciliation avec les peuples autochtones, de même que vers la reconnaissance et le respect de leurs droits. »

Adopté à forte majorité

Le vibrant discours présenté par Romeo Saganash en décembre semble avoir convaincu les députés en Chambre, puisque 217 d'entre eux ont voté en faveur de son adoption, contre 77 en défaveur.

« Il s'agit de la première mesure législative qui rejette explicitement le colonialisme. Si nous voulons avancer sur la voie de la réconciliation, nous n'avons pas le choix : nous devons tourner le dos au colonialisme. Je remercie tous les députés qui sont intervenus au sujet du projet de loi, ils ont contribué à faire avancer de manière significative les droits politiques, socioéconomiques, culturels et spirituels des peuples autochtones au Canada », note le député.

Le projet de loi doit maintenant être étudié en comité.

Plus d'articles