Retour

Le propriétaire du Centre commercial Rimouski réitère avoir été floué par la Ville

Le porte-parole de la compagnie Centre commercial Rimouski inc., Stéphane Perrault, a tenu un point de presse jeudi matin, pendant lequel il a de nouveau accusé la Ville de Rimouski de lui avoir caché que son terrain avait été un dépotoir pendant des années.

L’entreprise s’est engagée à décontaminer le terrain, où se trouvait le centre commercial Place Cooprix, avant de le céder à la Ville. Elle affirme que Rimouski lui a caché l’ampleur du problème.

On savait effectivement depuis 2004 qu’il y avait des traces de contaminants sur le terrain [...], mais jamais on ne soupçonnait qu’on était carrément sur un dépotoir.

Stéphane Perrault, porte-parole de la compagnie Centre commercial Rimouski inc.

M. Perrault a d’ailleurs déposé une poursuite contre la ville en janvier.

Le maire de Rimouski, Marc Parent, affirme toutefois que le propriétaire avait en possession des documents qui démontraient la présence de nombreux débris sur le site, comme des pneus et de la vitre.

Il était au courant parfaitement de cette situation.

Marc Parent, maire de Rimouski

Les procédures retardent le projet du Groupe Riôtel, qui veut construire un hôtel sur les terrains qui sont au coeur de la controverse.

D'après les informations de Paul Huot

Plus d'articles