Retour

Le Québec a reçu 96 % des demandeurs d'asile qui ont franchi irrégulièrement la frontière en 2018

Près de 96 % des demandeurs d'asile qui sont entrés de façon irrégulière au Canada jusqu'à présent en 2018 l'ont fait par la frontière du Québec. Les derniers chiffres de la GRC indiquent que 7612 personnes sont entrées au pays en dehors des points d'entrée officiels depuis le début de l'année.

La GRC précise que plus de 7300 de ces demandeurs d’asile ont franchi la frontière canado-américaine pour entrer au Québec. Le reste est réparti entre l'Ontario et la Colombie-Britannique, qui ont reçu environ 150 demandeurs d'asile chacun.

Les autorités du Québec ont exhorté le gouvernement fédéral à aider à payer les coûts associés à la surreprésentation des demandeurs d'asile dans la province.

L'opposition officielle au Québec a quant à elle demandé à Ottawa de suspendre une entente avec les États-Unis qui encouragerait les réfugiés potentiels à entrer à l'extérieur des postes frontaliers officiels.

Le ministre de la Sécurité publique, Ralph Goodale, a déclaré plus tôt ce mois-ci que son gouvernement était en pourparlers exploratoires avec les États-Unis en vue de rouvrir l'Entente sur les tiers pays sûrs.

Cet accord permet aux deux pays de renvoyer les demandeurs d'asile aux postes frontaliers, sauf lorsqu'ils entrent par un point d'entrée irrégulier.

Le nombre de nouveaux arrivants a augmenté de façon spectaculaire à partir de 2017, de nombreux réfugiés potentiels venant du Nigeria après avoir passé seulement de courtes périodes aux États-Unis avant de se diriger vers la frontière canadienne.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards