Retour

Le Québec obtient des milliards pour ses projets d'infrastructures

Ottawa s'engage à investir 7,5 milliards de dollars dans des projets d'infrastructures au Québec d'ici les 10 prochaines années.

Les deux paliers de gouvernement ont signé vendredi une nouvelle entente bilatérale couvrant la période 2018-2028.

Sur les 7,5 milliards promis par le fédéral, un montant de 5,2 milliards sera consacré aux projets de transport collectif, dont le prolongement de la ligne bleue du métro de Montréal et l’implantation d’un réseau de tramway à Québec.

« On veut également porter une attention particulière aux besoins des autres régions du Québec qui, elles aussi, ont des projets très importants pour le déplacement efficace de leur population », a précisé le ministre québécois des Transports, André Fortin.

Il a notamment fait allusion au projet de développement du transport en commun vers l’ouest de la Ville de Gatineau.

Montréal en avance sur Québec

André Fortin a expliqué que le gouvernement du Québec présentera chaque année des projets au fédéral selon ses priorités d’investissements et l’avancement des dossiers.

De son côté, le ministre fédéral de la Famille, des Enfants et du Développement social, Jean-Yves Duclos, a indiqué que son gouvernement possédait « déjà un certain nombre d’informations » sur différents projets qui pourront être traités plus rapidement.

À titre d’exemple, il a mentionné que le dossier du prolongement de la ligne bleue était plus avancé que celui du tramway de Québec.

« Il y a [des] projets comme le réseau structurant de la capitale qui demandent un peu plus de travail parce qu'on a commencé un peu plus tard à Québec. À Montréal, on était un peu plus en avance que la région de Québec en termes de réseau structurant », a expliqué le ministre.

Partage des coûts

En plus des 5,2 milliards octroyés au transport collectif, environ 1,8 milliard est alloué pour la réalisation de projets d'infrastructures vertes, 288 millions pour les infrastructures des collectivités rurales et nordiques et 257 millions pour les infrastructures communautaires, culturelles et récréatives.

Les coûts des projets qui seront financés en vertu de l’entente fédérale-provinciale seront partagés entre le gouvernement du Québec, les municipalités et d’autres partenaires.

Alors que le maire de Québec, Régis Labeaume, réclame un financement à parts égales (50-50) entre le fédéral et le provincial pour son projet de tramway, André Fortin a rappelé que la part assumée par Ottawa pour les projets de transport collectif n’excéderait pas 40 %.

Le ministre des Transports a toutefois affirmé que certains dossiers pour lesquels les villes « souhaitent contribuer au minimum » pourraient être traités « au cas par cas ».

« On a très bien compris la demande de M. Labeaume et comme on avait dit, je pense que tout le monde est d’accord sur le principe, il s’agit de voir comment on peut le faire, mais effectivement, c’est l’avenue qu’on regarde en ce moment », a dit M. Fortin.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les régimes: 10 mythes tenaces