Retour

Le registre des feux à ciel ouvert à Saskatoon part en fumée

Les résidents de la Ville des Ponts n'auront pas à photographier et à enregistrer leur espace de feu à ciel ouvert dans leur jardin cet été. Les conseillers municipaux de Saskatoon ont voté contre un amendement au règlement municipal, qui aurait instauré un registre des feux à ciel ouvert.

Les membres du conseil municipal ont soulevé les uns après les autres les faiblesses du projet, demandant qui serait responsable de tenir à jour le registre et quel serait le coût de sa mise en pratique.

Le conseiller Troy Davies craignait que la Ville se retrouve à se prononcer dans des situations devant être réglées entre voisins. Si ce n’est pas à propos des feux à ciel ouvert que les voisins se disputeront, « ce sera à propos du bruit, ou d’autre chose ».

Interrogé sur les coûts d’un tel registre, le chef des pompiers, Morgan Hackl, a répondu que les pompiers useraient de leurs ressources actuelles pour gérer et imposer le registre.

Il a toutefois admis que lui et son équipe n’avaient aucune estimation du nombre de feux à ciel ouvert à Saskatoon.

Le conseiller Bev Dubois a souligné que le principal défi est de trouver un équilibre entre le droit de tout résident de se sentir en sécurité et la crainte d’être trop surveillé.

Les conseillers se sont en revanche entendus pour amender le règlement municipal et permettre l’allumage de feux à ciel ouvert de 14 h à 23 h, au lieu de l’interdire avant 17 h.

Ce règlement sera à nouveau débattu au conseil municipal en avril.

Plus d'articles