Retour

Le Restigouche accueille les députés fédéraux de l'Atlantique

La majorité des députés fédéraux de l'Atlantique se sont donné rendez-vous dans la région du Restigouche à l'occasion du caucus d'été.

René Arseneault, député libéral fédéral de Madawaska-Restigouche, est fier d'accueillir chez lui ses collègues députés de l'Atlantique.

Il leur a concocté un programme bien rempli qui comprend des visites d'entreprises et des présentations sur des sujets propres à la région.

L’objectif principal, quand on se rencontre comme ça, c'est autant que possible d'aller voir en concret ce qui se passe sur le terrain chez les gens qui sont influencés par nos politiques, explique le député.

Lors du dîner d'accueil tenu dans son village natal, René Arseneault a présenté tous les élus municipaux de la région, sans oublier les députés et candidats libéraux provinciaux qui entreront d'ici quelques semaines en campagne électorale.

Le Nouveau-Brunswick compte 10 députés à Ottawa, tous d'allégeance libérale.

Quel rôle prévoient-ils jouer lors de la campagne électorale provinciale?

C'est sûr que je vais participer dans leur campagne. Si on peut les aider à faire du porte-à-porte, c'est sûr qu'on va le faire. La campagne provinciale, c'est quand même leur campagne comme telle, mais c'est sûr qu'on va faire tout ce qu'on peut pour aider nos cousins et cousines au niveau provincial, évoque Ginette Petitpas Taylor, ministre fédérale de la Santé et député de Moncton-Riverview-Dieppe.

Je travaille toujours bien avec eux. Je vais me présenter avec eux aux portes c’est sûr, dit pour sa part Pat Finnigan, député de Miramichi-Grand Lake.

On a fait de l'excellent travail depuis les deux dernières années de mon mandat. Je vais suivre la campagne de très près et c'est certain qu'on s'impliquera au besoin, assure Serge Cormier, député d'Acadie-Bathurst et secrétaire parlementaire du ministre de l'Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté.

J’ai six députés, donc je ne peux pas suivre une campagne et participer à une campagne pour tout le monde. Or, je suis derrière ces députés-là parce qu'on partage la même philosophie de développement économique, la même philosophie de développement communautaire et la même philosophie par rapport à tout ce qui est social, conclut René Arseneault.

Les députés fédéraux passeront la journée de jeudi dans la région de Kedgwick, où il sera notamment question de préservation du saumon et de sirop d'érable.

Avec les informations de Serge Bouchard

Plus d'articles