Retour

Le taux de taxation provoque la grogne à Carleton-sur-Mer

Une soixantaine de citoyens mécontents se sont présentés, lundi, à l'assemblée municipale de la Ville de Carleton-sur-Mer.

Un texte de Joane Bérubé avec la collaboration de Pierre Cotton

L'augmentation du taux de taxation passe difficilement la rampe dans l'arrondissement Saint-Omer.

L'harmonisation du taux de taxation résidentiel fera en effet augmenter la facture de 14 % à Saint-Omer. En contrepartie, les résidents de Carleton-sur-Mer paieront 8 % de moins.

Certains citoyens regrettent maintenant la fusion des deux municipalités. « On savait que ça allait venir, quand ils ont fusionné, on savait qu'on allait payer beaucoup plus cher », commente un citoyen rencontré sur la rue.

« 14 % c'est un petit peu exagéré », renchérit un autre quidam.

D’autres font valoir que les maisons à Saint-Omer valent moins que celles de Carleton-sur-Mer.

De son côté, la Ville de Carleton-sur-Mer répète qu'elle n'avait d'autre choix que d'augmenter le taux d’imposition dans l'arrondissement Saint-Omer afin d'harmoniser son taux résidentiel à 0,95 $ par tranche de 100 $ d'évaluation.

La Ville explique que le ministère des Affaires municipales avait exigé que le taux de taxation résidentiel soit le même pour tous à compter du premier janvier 2006, mais jusqu’à maintenant rien n'avait été fait.

La lacune avait été relevée en 2015 par le ministère. Québec a demandé en 2018 que la Ville s’exécute et que le taux soit dorénavant uniformisé pour l’ensemble des arrondissements.

Plus d'articles