Retour

Légalisation du cannabis : l'Association francophone des municipalités du Nouveau-Brunswick veut sa part de revenus

Dans le cadre des audiences du Comité sénatorial permanent des finances nationales, l'Association francophone des municipalités du Nouveau-Brunswick réclame du financement aux gouvernements fédéral et provincial.

L’Association francophone des municipalités du Nouveau-Brunswick (AFMNB) demande un financement prévisible pour assurer de façon continue l’administration et la mise en application des nouvelles dispositions légales et règlementaires en lien avec la légalisation du cannabis.

L’AFMNB fait valoir que les villes devront assumer une part importante des dépenses et de la gestion du cannabis sur leurs territoires et qu'il est logique qu'elles soient associées aux revenus et non seulement aux dépenses.

L’AFMNB déplore aussi d’avoir été écarté jusqu’à maintenant des principales discussions qui devraient interpeller les trois paliers de gouvernement, et non uniquement le fédéral et les provinces.

Le directeur général de l’association Frédérick Dion ajoute que l'introduction de la drogue sur le marché légal a des implications pour de nombreux services municipaux, dont l'urbanisme, la Cour municipale et l'aménagement du territoire, notamment.

L’AFMNB a rappelé au Comité sénatorial permanent des finances nationales que les municipalités sont des partenaires incontournables pour assurer que la légalisation du cannabis puisse se faire de manière sûre.

Plus d'articles

Commentaires