Retour

Lehouillier contredit Labeaume sur les coûts du SRB

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, refuse de porter le chapeau pour l'augmentation des coûts du projet de service rapide par bus (SRB). Il dément les prétentions de Régis Labeaume selon lesquelles ses demandes auraient fait gonfler la facture du SRB.

Un texte de Louis Gagné

Le maire de Québec a affirmé vendredi que l’ajout d’un tronçon de 5 kilomètres souhaité par Lévis dans l’ouest de la ville entraînerait des dépenses supplémentaires de 260 millions de dollars. Il a accusé Gilles Lehouillier d’être lui-même responsable de son « inconfort » à l’égard des coûts du projet.

« Il dit que ça coûte cher, mais c’est lui qui a demandé 260 millions, 5 kilomètres de plus sur la rive sud […] C’est lui qui a fait les choix. Il nous le demande. Nous autres, on dit bon, ok, mais il faut qu’il paye […] Nous autres, on ne paiera pas pour les passagers de la rive sud », a déclaré le maire de Québec.

« On n’a fait aucun ajout »

Gilles Lehouillier a rétorqué que les tronçons que sa municipalité souhaite obtenir sur la rive sud étaient identiques à ceux contenus dans l’étude de préfaisabilité du projet.

« On n’a fait aucun ajout. Regardez le scénario qu’on a déposé le 7 mars. [Régis Labeaume] dit que je n’ai pas de scénario, mais il est là. Il est chiffré », a dit le maire de Lévis vendredi après-midi à son arrivée à la rencontre du comité directeur du SRB.

Il en a profité pour faire remarquer que la Ville de Québec n’avait toujours pas déposé son scénario devant le comité.

Avec les informations de Louise Boisvert

Plus d'articles

Commentaires