Retour

Les armoiries de Julie Payette dévoilées et expliquées

« Des armoiries traditionnelles avec quelques originalités », Claire Boudreau, héraut d'armes du Canada, a conçu l'emblème de la 29e gouverneure générale du Canada, Julie Payette. Elle explique les symboles de cette carte d'identité visuelle.

Un texte de Sophie Hautcoeur

Depuis la création de la Confédération canadienne, chaque gouverneur général a des armoiries personnelles. Depuis les années 1950, elles sont faites au Canada, alors qu'avant elles étaient produites en Angleterre parce que les gouverneurs généraux étaient Anglais.

La tradition se poursuit donc avec la nouvelle gouverneure générale, l'astronaute Julie Payette.

Claire Boudreau, la directrice de l'Autorité héraldique du Canada et héraut d'armes du Canada, a conçu les armoiries après avoir rencontré la principale intéressée, abordé avec elle les thèmes qu'elle voulait mettre en avant et étudié son parcours.

Après plusieurs dessins préliminaires, le résultat a été dévoilé alors que la gouverneure générale était assermentée.

« C'est un emblème familial, c'est personnel. Ce ne sont pas les armoiries de sa fonction, donc je crois qu'elle va les porter et en même temps qu'elle va s'en servir sur des choses à elle », explique Claire Boudreau.

Exploration et liberté

Les thèmes principaux qui se dégagent des armoiries de Julie Payette sont l'exploration et la liberté, symbolisées par l'aile déployée au centre, sur l'écu, qui est bleu et noir, pour la Terre et l'espace.

« Contrairement au logo, si on n'a pas d'écu, ce ne sont pas des armoiries. Les armoiries dérivent du Moyen Âge, où c'était vraiment des boucliers qui étaient peints », explique Claire Boudreau.

L'aile déployée symbolise également la protection et la famille.

Des lynx canadiens

De chaque côté, les lynx font référence à un emblème que Julie Payette avait pour sa première mission spatiale et qui comportait un petit chat sur une fusée.

« On s'en est inspiré pour prendre les lynx, qui sont aussi des félins, mais des grands félins canadiens », confie Claire Boudreau.

Les lynx portent aussi des colliers ornés d'étoiles et de feuilles de laurier, un clin d'oeil au fils de Julie Payette, qui s'appelle Laurier.

Touches de modernité

Les deux lynx ont aussi la particularité de se tenir sur la Terre, ce qui est un choix inhabituel pour ce qu'on appelle une terrasse.

Les armoiries ont une autre originalité avec le casque qui est traditionnellement un casque médiéval. Cette fois, il s'agit d'un casque d'astronaute. « C'est très moderne », dit Mme Boudreau.

Musique de l'espace

Tout en haut des armoiries, une portée musicale symbolise la créativité et la virtuosité. Il s'agit des premières notes du 2e mouvement du concerto pour hautbois en ré mineur d'Alessandro Marcello.

Claire Boudreau ajoute que c'est un symbole de l'amour de Julie Payette pour la musique baroque.

« Per aspera ad astra »

« À travers l'adversité jusqu'aux étoiles », la devise en latin qui figure en bas des armoiries est la devise des astronautes.

« Ça veut dire que, quels que soient les difficultés et les écueils, la persévérance, l'effort va toujours finir par porter fruit. Ça dit aussi qu'il y a du positif dans toute chose, il s'agit de le trouver », indique Claire Boudreau.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine