Retour

Les commerçants de Stoneham paieront moins de taxes que prévu

Le maire de Stoneham recule devant le mécontentement des commerçants insatisfaits de la hausse importante de leur compte de taxes. L'augmentation sera de 25 % au lieu de 35 % .

Un texte de Stéphanie Tremblay

« Ce n'est pas grand-chose, mais c'est de bon coeur ». Le maire Claude Lebel a réajusté le tir après avoir suscité la grogne des gens d'affaires avec son budget. Du même souffle, il admet qu'il ne peut faire plus.

Les élus ont travaillé une partie de la nuit pour trouver des solutions.

La baisse de 10 % du compte de taxes des commerçants représente un manque à gagner d'environ 160 000 $ pour la municipalité. Elle sera compensée par des coupes dans certains programmes. Le maire Lebel n'a pas précisé lesquels.

Il n'y aura pas de baisse de service ou de suppression de postes, assure-t-il.

Cette volte-face survient moins de 24 heures après avoir défendu son budget à la séance du conseil municipal. Une séance houleuse qui s'est déroulée devant une centaine de personnes, majoritairement des commerçants mécontents.

La dette de la petite municipalité s'élève à 25 millions de dollars, avec un maigre surplus de 23 000 $. Lundi soir, le maire de Stoneham disait ne pas pouvoir refiler la hausse de taxes aux citoyens, qui « pendant trop longtemps, ont financé les entreprises. »

Moins chère que les autres

Avec ce réajustement, le taux pour les commerçants sera de 1,03$ par 100$ d’évaluation, au lieu du 1,12$ proposé initialement.

Stoneham demeurera la municipalité avec le taux de taxation le plus bas si on la compare avec les municipalités voisines.

Commerçants toujours mécontents

Malgré une augmentation de taxes moins élevée que prévu, la colère gronde toujours chez les gens d'affaires.

La Communauté affaires et tourisme Stoneham (CATS) aurait préféré un étalement de taxes sur une période de 6 à 8 ans. La présidente, Sophie Garneau, cache mal sa déception.

Le copropriétaire des Chalets alpins, François Couture, ne mâche pas ses mots pour exprimer sa frustration.

« On sent que l'administration a beaucoup improvisé dans ce dossier-là. C'est pour ça qu'on arrive avec un cafouillage monstrueux », déplore-t-il.

La résolution pour la hausse de taxes sera adoptée officiellement mercredi.

Avec les informations de Jean-François Nadeau

Plus d'articles