Retour

Les conservateurs craignent une fuite du rapport sur la marijuana

Un député conservateur demande à la ministre fédérale de la Justice d'enquêter sur une possible fuite du rapport du groupe de travail sur la légalisation de la marijuana. Il s'inquiète d'une hausse « soudaine et inhabituelle » des transactions en bourse d'entreprises de cannabis thérapeutique il y a deux semaines.

Une fuite d'informations privilégiées est-elle à la source d'une augmentation importante de la valeur de plusieurs sociétés liées à la marijuana médicinale?

Le groupe de travail sur la légalisation et la réglementation de la marijuana vient de terminer son rapport. Il contient des recommandations sur la manière dont le cannabis récréatif devrait être produit et distribué. Le député conservateur Alex Nuttall se demande si des informations ont coulé quelques semaines avant le dépôt du rapport.

« Ce serait très inquiétant que cette augmentation ait été causée par une personne qui sait ce que le groupe de travail va recommander » , a-t-il écrit dans une lettre à la ministre de la Justice Jody Wilson-Raybould.

Je vous demande de prendre toutes les mesures nécessaires pour vous assurer que le contenu du rapport n'a pas été dévoilé de façon prématurée.

Extrait de la lettre du député conservateur Alex Nuttall à l'intention de la ministre de la Justice.

Que s'est-il passé le 16 novembre dernier?

Lors de cette seule journée, l'Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières a été forcé de suspendre à 16 reprises les transactions en bourse de six entreprises de production de marijuana médicinale.

Un mécanisme de « coupe-circuits » se déclenche lorsque la valeur d'une action varie de plus de 10 % en moins de 5 minutes.

Le titre de l'entreprise Canopy Growth, par exemple, a atteint un volume de transaction record de plus de 24 millions de dollars le 16 novembre, le double de la veille. À son plus haut, l'action a atteint 17,86 $ lors de cette journée, alors qu'elle a clôturé à 13,45 $ la veille. Depuis le 4 novembre, la valeur de l'action de l'entreprise a presque doublé et a subi d'importantes variations.

Le volume de transactions de l'entreprise Aurora Cannabis a atteint près de 4 millions de dollars le 16 novembre, 3 millions de plus que la journée précédente.

La Commission des valeurs mobilières de l'Ontario n'a pas voulu confirmer à Radio-Canada si une enquête est en cours sur ces événements et affirme qu'elle a pour politique de ne pas communiquer ce genre d'informations.

Une entreprise se défend

Par courriel, un porte-parole de Canopy Growth affirme que les allégations du député Nutall sont « infondées et fausses ». Jordan Sinclair attribue l'activité accrue en bourse ces dernières semaines à l'élection américaine.

Plusieurs états se sont prononcés en faveur de la légalisation du cannabis à usage récréatif ou médicinal. Cette « force motrice » explique le regain d'intérêts envers les entreprises tel que la leur selon M. Sinclair.

« Aucune preuve » selon la ministre

À la Chambre des communes jeudi, la ministre fédérale de la Justice Jody Wilson-Raybould a déclaré « qu'aucune preuve n'existe » que le rapport a fait l'objet d'une fuite. Elle a qualifié la série de questions des conservateurs à ce sujet à la période des questions « d'absurde ».

Mme Wilson-Raybould a rappelé que c'est la Commission des valeurs mobilières de l'Ontario qui a le devoir d'enquêter sur toute irrégularité. La ministre dit qu'elle prendra connaissance du rapport en même temps que le public à la mi-décembre quand il sera traduit.

Son bureau est en train de travailler à une réponse formelle à la lettre envoyée par le député Alex Nuttall à ce sujet.

Plus d'articles

Commentaires