Retour

Les conservateurs l'emportent dans Niagara Ouest-Glanbrook

Il faut dire qu'il s'agit d'une circonscription très conservatrice. L'ancien chef du parti, Tim Hudak, représentait la région depuis 1995. Il a quitté son siège et la vie politique à la mi-septembre, rendant cette élection partielle nécessaire.

Le nouveau député a remercié les électeurs de leur confiance et a promis qu'il ne la trahirait pas.

« Ce n'est qu'un début », a-t-il ajouté, prédisant qu'une « vague bleue » balaierait l'Ontario et mènerait à l'élection d'un gouvernement conservateur majoritaire.

Les conservateurs ont récolté presque 54 % des voix, loin devant les néo-démocrates qui ont obtenu près de 25 % des suffrages. Les libéraux, eux, ont légèrement dépassé les 15 %.

Un mandat de 18 mois

Sam Oosterhoff est élu à 18 mois des prochaines élections générales ontariennes.

Il a fait campagne sur les tarifs élevés d'électricité et le coût de la vie qui ne cesse d'augmenter en Ontario.

En célébrant la victoire de son candidat, le chef Patrick Brown a déclaré que les électeurs avaient envoyé un message clair aux libéraux.

Ils en ont assez des factures d'électricité qui ne cessent d'augmenter; ils en ont assez d'un gouvernement qui a abandonné les gens dans le secteur de la santé [ ... ]; assez des interminables scandales...

Patrick Brown, chef, Parti progressiste-conservateur de l'Ontario

Sam Oosterhoff s'est aussi présenté aux électeurs comme un candidat « pro-vie ». Il a refusé de clarifier sa position sur le programme d'éducation sexuelle dans les écoles.

Ses positions sociales conservatrices pourraient d'ailleurs mettre son chef Patrick Brown dans l'embarras à Queen's Park. Patrick Brown a tenté de prendre ses distances des valeurs sociales conservatrices.

Le vent dans les voiles?

Les progressistes-conservateurs disent avoir le vent dans les voiles et être en bonne posture pour gagner les prochaines élections provinciales. Ils l'ont emporté le 1er septembre dans Scarborough-Rouge River, une circonscription traditionnellement libérale.

Ils ont aussi gagné, au cours de la dernière année, les circonscriptions de Whitby-Oshawa et de Simcoe-Nord lors d'élections partielles.

La vice-première ministre de l'Ontario, la libérale Deb Matthews, disait cette semaine que des élections partielles sont des entités en soi et qu'elles ne reflètent pas nécessairement ce qui surviendra lors des élections générales.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards