Retour

Les conservateurs manitobains en campagne électorale

C'est sous la promesse d'un véritable changement que le chef Brian Pallister a officiellement lancé la campagne électorale de son Parti progressiste-conservateur du Manitoba (PC), samedi, devant quelque 300 partisans réunis à Winnipeg.

Le parti promet que sa plateforme électorale, qui sera précisée au cours de la campagne, offrira un réel allègement du fardeau fiscal des familles, avec notamment un retour à une taxe de vente provinciale de 7 %.

Un gouvernement progressiste-conservateur, a promis M. Pallister, « restaurerait la confiance et l'intégrité » avec un projet de loi sur un « gouvernement ouvert ». Il s'engagerait à établir un investissement annuel en infrastructures d'un milliard de dollars au minimum, s'assurerait que les enfants réussissent en lecture avant la 3e année et réduirait les frais d'ambulance.

Le PC voit dans les années au pouvoir du Nouveau Parti démocratique du Manitoba une « suite impressionnante d'échecs ». Les Manitobains, estime le PC, paient davantage en TVP et autres taxes, mais reçoivent moins de services de soins de santé et d'éducation.

Sous Greg Selinger, ajoute le parti de M. Pallister, le Manitoba « est bon dernier dans l'attente aux urgences, dans la rétention de médecin, dans les résultats scolaires et dans d'autres domaines ».

M. Pallister a aussi vanté son équipe de candidats qui comprend plus de femmes qu'avant.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine