Retour

Les conservateurs veulent contrer les « pratiques culturelles barbares »

Alors qu'il reste un peu plus de deux semaines à la campagne électorale fédérale, les conservateurs gardent le cap et continuent à mettre la sécurité de l'avant. Ils proposent, s'ils sont réélus le 19 octobre, d'instaurer de nouvelles mesures pour « mettre un terme aux pratiques culturelles barbares », comme les crimes d'honneur ou les mariages précoces ou forcés, en demandant notamment le concours de la GRC.

Par la bouche du ministre sortant de la Citoyenneté et de l'Immigration, Chris Alexander, et de la ministre sortante de la Condition féminine, Kellie Leitch, les conservateurs ont annoncé vendredi matin de nouvelles mesures qu'ils comptent adopter en ce sens.

Le parti dit d'abord vouloir établir au pays une ligne d'aide de la GRC, qui permettrait à la population d'informer le corps de police « des cas de pratiques culturelles barbares au Canada », ou lorsqu'une personne risque d'en être victime.

Les conservateurs songent également à créer des unités de la GRC spécialement dédiées à cette problématique dans les principales villes canadiennes. Des agents appartenant à cette nouvelle unité seraient notamment affectés à Calgary, Montréal, Toronto, Winnipeg et Vancouver.

Mariage d'enfants et mariage forcé

Par ailleurs, les conservateurs disent vouloir aussi aider les femmes et les enfants vivant à l'étranger. Ils comptent ainsi financer, à hauteur de 12 millions de dollars sur quatre ans, un programme visant à prévenir « le mariage d'enfants ou le mariage forcé » dans les zones de conflit.

Voulant montrer son engagement envers la population touchée par la guerre en Syrie et en Irak, le Parti conservateur veut notamment que le programme, dans sa première année de vie, axe son travail sur la prévention du mariage forcé des filles dans ces deux pays.

Le Plan d'action national de lutte contre la traite de personnes serait de plus renouvelé sous un gouvernement conservateur, grâce à un financement de 20 millions de dollars sur cinq ans.

Profitant de l'annonce, Chris Alexander a souligné l'importance de défendre les valeurs canadiennes.

En novembre 2014, le gouvernement conservateur avait déposé un projet de loi visant à protéger les femmes et les filles contre la violence et la polygamie.

La Loi sur la tolérance zéro face aux pratiques culturelles barbares a reçu la sanction royale en juin 2015. Elle rend entre autres illégal le mariage de personnes de moins de 16 ans et empêche quiconque est dans une relation polygame d'immigrer au Canada.

Plus d'articles

Commentaires