Retour

Les déboires de PKP n'affecteront pas la cause indépendantiste, dit Option nationale

Le chef du parti Option nationale, Sol Zanetti, estime que la cause indépendantiste du Québec se porte bien malgré les récentes révélations de l'émission Enquête sur Pierre Karl Péladeau.

Lors du congrès des militants ce week-end à Québec, M. Zanetti s'est voulu rassurant. « Il y a des chefs de partis, dans l'histoire de la politique au Québec et ailleurs, qui ont traversé des tempêtes », a-t-il affirmé à Radio-Canada samedi, en donnant l'exemple de René Lévesque, qui avait happé mortellement un homme avec sa voiture.

Selon les informations obtenues par l'émission Enquête, plusieurs compagnies ou succursales qui semblent avoir un lien avec Québécor auraient été actives dans une dizaine de paradis fiscaux, dont un grand nombre pendant la présidence de M. Péladeau.

« Moi, ce que je souhaite, c'est le mieux pour le mouvement indépendantiste. Je souhaite que ces choses-là ne fassent pas obstacle à nos démarches », a affirmé Sol Zanetti.

Selon lui, le mouvement indépendantiste a besoin de plusieurs voix, dont celle de son parti.

Par ailleurs, Option nationale souhaite que le Parti québécois, dirigé par Pierre Karl Péladeau, fasse une déclaration claire vers une mission d'indépendance. 

Le congrès d'Option nationale portera sur les nouvelles stratégies pour faire la promotion de la souveraineté au Québec. Deux idées seront discutées : l'utilisation d'une plateforme numérique et la démarche de la Catalogne pour obtenir son indépendance. Des conférences seront au menu.

Les dernières années ont été difficiles financièrement pour Option nationale. D'ailleurs, le chef Sol Zanetti doit se soumettre à un vote de confiance dimanche.

Le parti indépendantiste fondé en 2011 par Jean-Martin Aussant compte environ 4000 membres.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine