Retour

Les défenseurs du bilinguisme à Ottawa se préparent à défendre le projet de loi privé

Les vacances ont été studieuses pour les défenseurs du bilinguisme à Ottawa.

« On ne chôme pas, on travaille beaucoup, même si c'est juste en arrière-scène », a commenté le conseiller du quartier Rideau-Vanier, Mathieu Fleury, en entrevue à Radio-Canada. « Au niveau communautaire, on est unis ».

M. Fleury travaille notamment avec le bureau de la députée libérale d'Ottawa-Vanier à Queen's Park, Nathalie Des Rosiers, qui en mai dernier a déposé un projet de loi privé pour enchâsser dans la Loi sur la ville d'Ottawa le règlement municipal sur le bilinguisme et la politique de la Ville sur les services en français.

« L’agenda législatif avec le provincial débute dans quelques semaines », a-t-il rappelé.

M. Fleury dit faire aussi beaucoup de sensibilisation auprès de ses collègues.

« Le dossier d’Ottawa ville bilingue est un des dossiers principaux de la FESFO pour le moment », a rappelé pour sa part le président de la Fédération de la jeunesse franco-ontarienne, Pablo Mhanna-Sandoval, qui estime garder « la pression » sur le gouvernement pour faire avancer le dossier.

« Jusqu’à maintenant, c’est pas mal silencieux, mais c’est au gouvernement provincial d’agir », a-t-il commenté, tout en reconnaissant qu'il était « inquiet » du silence entourant ce dossier qui, selon lui, pourrait « mourir » sous le poids des prochaines élections provinciales.

La députée d'Ottawa-Vanier, Mona Fortier a réitéré son soutien à Mme Des Rosiers et au projet de loi privé.

Avec les informations d’Antoine Trépanier

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine