Retour

Les députés britanno-colombiens réprimandés pour des insultes

Le président de l'Assemblée législative à Victoria veut s'attaquer aux insultes lancées par les députés de l'opposition cet automne.

Depuis la reprise des travaux de cette session d'automne, l'opposition a utilisé des termes comme le ministre de l'Intimidation, le ministre de la Paralysie des consultations ou le ministre de la Perte d’emplois.

Le président de l’Assemblée, Darryl Plecas, leur demande de mettre fin à ces paroles.

Il explique que tous les membres de l'Assemblée sont des députés de la Couronne et que les noms désobligeants sont un manque de respect pour l'institution.

Les libéraux se défendent en disant que ce genre d'insultes ont été utilisées à maintes reprises lors de leurs 16 années au pouvoir.

Le premier ministre John Horgan reconnaît que l'assemblée pourrait être plus respectueuse, mais ne croit pas que censurer les députés soit la meilleure mesure à prendre.

Plus d'articles

Commentaires