Retour

Les députés de retour sur les bancs de l'Assemblée législative du Manitoba

Les travaux reprennent lundi à l'Assemblée législative du Manitoba. À surveiller cette session : les débats sur la modification à la Loi sur les relations du travail et la création du nouveau conseil consultatif aux affaires francophones de la province.

Un texte de Camille Gris Roy

Les débats sur plusieurs projets de loi présentés au printemps doivent se poursuivre. Parmi les dossiers sur la table, il y a le projet de loi modifiant la Loi sur les relations du travail, qui propose la tenue d'un scrutin secret avant qu'un syndicat ne puisse être accrédité comme agent négociateur d'un groupe d'employés. Ce projet a suscité une levée de boucliers des syndicats au moment d'être déposé.

Le projet de loi sur la protection des enfants reste aussi à l'ordre du jour. Cette loi autoriserait les fournisseurs de services aux enfants vulnérables, notamment les ministères, régies de services à l'enfant et à la famille, écoles et services de police à recueillir et communiquer leurs renseignements.

S'il n'y a pas de changement au calendrier, cette session d'automne ira jusqu'au 10 novembre. Le prochain discours du Trône, qui marquera le début d'une nouvelle session, a été fixé au 21 novembre.

Après une période de transition, un premier discours du Trône à l'image de la plateforme électorale des progressistes-conservateurs (PC) et un premier budget modéré, on s'attend à voir le nouveau gouvernement de Brian Pallister apposer sa marque de plus en plus.

Le gouvernement a déjà démontré sa volonté de rompre avec l'héritage de l'ancienne administration néo-démocrate, par exemple en annulant certains projets gouvernementaux comme la construction d'un nouveau siège social pour la Société des alcools et des loteries et une étude qui devait examiner le déplacement des lignes de chemin de fer à l'extérieur de Winnipeg. D'autres projets sont possiblement sur la sellette, alors que le gouvernement PC a entamé une révision budgétaire de 600 millions de dollars de financement promis par le NPD.

Le PC commence déjà à préparer son prochain budget : le gouvernement a lancé un outil interactif en ligne pour consulter les Manitobains, et il mènera des consultations publiques plus traditionnelles entre le 17 et le 26 octobre.

On surveillera cet automne la création du nouveau conseil consultatif des affaires francophones, prévu dans la loi 5 sur l'appui à l'épanouissement de la francophonie manitobaine adoptée le 30 juin. Selon un porte-parole du ministère, « des réunions ont déjà eu lieu avec les principaux intervenants pour coordonner ce processus ». La Société franco-manitobaine, responsable de recommander au moins 5 membres issus de la communauté pour ce conseil, avait reçu 16 candidatures à la clôture de la période de nominations.

Par ailleurs, deux postes sont à pourvoir au Secrétariat des affaires francophones de la province : celui de directeur, suite au départ de Mélanie Cwikla - c'est Hélène Fisette qui assume la direction intérimaire jusqu'à la fin du processus; et celui de coordonnateur des centres des services bilingues, suite au départ de Nicole Young pour la Ville de Winnipeg.

Plus d'articles