Retour

Les dessous du G7 : le Régiment du Saguenay au cœur de la sécurité

C'est le calme après la tempête à la base militaire de Bagotville. Après avoir été à son maximum pendant le G7, le niveau de sécurité est revenu à la normale. Pour s'occuper de la sécurité autour de la base, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) avait mandaté le Régiment du Saguenay, une expérience que les réservistes n'oublieront pas de sitôt.

Un texte de Mélissa Savoie-Soulières

Environ 200 réservistes du Québec et du Nouveau-Brunswick assuraient la sécurité aux alentours de la base militaire de Bagotville. C’est le Régiment du Saguenay qui coordonnait les troupes.

Au cours de la dernière semaine, ces militaires ont fouillé des milliers de véhicules et de personnes. Chaque fois, la fouille durait entre trois et cinq minutes… top chrono.

Pour arriver à une telle discipline, ils se sont entraînés pendant un mois et demi. Les réservistes ont donc dû s’absenter de leur travail civil pour être prêts pour le G7.

« [La GRC nous a] donné un mandat qui était super important. C'était de sécuriser la base de Bagotville, non seulement les dignitaires, mais aussi toutes les personnes qui travaillent ici, les civils comme les militaires », explique l’adjudant Pascal Lapointe du Régiment du Saguenay.

« C'est super valorisant parce qu’on voit que tout l'entraînement qu'on y met année après année, on voit qu'on est vraiment utile concrètement », ajoute le militaire.

Des souvenirs impérissables

Les réservistes du Régiment du Saguenay sont la plupart du temps en entraînement et ils sont rarement déployés, surtout au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Ils étaient donc heureux d’avoir un mandat d’une telle envergure à quelques kilomètres de la réserve située à Jonquière.

Les militaires sont fiers d'avoir accompli leur mission et en gardent un bon souvenir.

« On est prêts pour les prochaines missions qui vont nous être confiées au Régiment du Saguenay, ajoute l’adjudant Pascal Lapointe. La communication, [par exemple] on a appris à se faire confiance. Aussi, on voit que même si on est à temps partiel, quand on est rendus sur le terrain, les gens sont sérieux, ils veulent s'impliquer. »

Le Régiment du Saguenay se dit déjà prêt pour d'autres défis. La réserve est par ailleurs en pleine période de recrutement.

Plus d'articles