Retour

Les électeurs de Windsor-Essex timident à afficher leurs opinions politiques

Des candidats aux élections ontariennes de la région de Windsor-Essex remarquent que les citoyens n'installent pas autant de pancartes électorales sur leur terrain pour les soutenir que lors des campagnes précédentes.

La candidate du NPD dans la circonscription Windsor-Ouest, Lisa Gretzky, croit que les gens ne sont plus autant enclins à publiciser leurs positions.

« Quand je fais du porte à porte, il y a des gens qui me soutiennent, d'autres qui n'ont pas encore décidé dans quelle direction ils voteront et il y en a qui savent pour qui ils vont voter, mais qui préfèrent ne pas avoir de pancartes sur leur pelouse », indique la députée sortante.

Le candidat conservateur de Chatham-Kent-Leamington, Rick Nicholls, fait le même constat dans sa circonscription.

Il précise néanmoins que les électeurs acceptent habituellement de mettre des pancartes sur leur terrain lorsqu'il leur demande personnellement.

Les candidats libéraux de la région n'ont pas retourné nos appels à ce sujet.

Le scrutin doit avoir lieu le 7 juin. Le vote par anticipation a déjà débuté.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards