Retour

Les élus de la Basse-Côte-Nord veulent des réponses sur le prolongement de la route 138

Les cinq maires de la Basse-Côte-Nord et un représentant des communautés innues rencontreront le ministre des Transports, Laurent Lessard, jeudi, à Québec. La réunion portera principalement sur le prolongement de la route 138 à l'EST de Kégaska.

La délégation de la Basse-Côte-Nord veut faire le point sur l'investissement de 232 millions$ sur cinq ans, annoncé en avril 2015 par le gouvernement libéral.

Le maire de Blanc-Sablon, qui est aussi préfet de la MRC du Golfe-du-Saint-Laurent, Armand Joncas, se demande ce qu’il est advenu de l’argent.

« On veut savoir, il y a déjà presque deux ans de passer sur le 230 millions, qu'est-ce qu'il y a de fait à ce jour? », lance-t-il.

La délégation de la Basse-Côte-Nord demande aussi que le prolongement de la route soit inscrit dans les projets de Chantiers Canada et que la 138 soit déclarée route nationale.Selon Armand Joncas, le moment est idéal pour faire valoir les revendications de la région.

« Nous autres, on vote libéral à 95 % sur la Basse-Côte-Nord. Les libéraux sont au pouvoir au Québec, puis les libéraux sont au pouvoir au fédéral. Si on n’est pas capables d'avoir ce que je dis là du ministère des Transports d'ici au premier janvier, oublions la route 138 en Basse-Côte-Nord », a-t-il déclaré.

En mai, la députée du Parti québécois de Duplessis, Lorraine Richard, déplore l'absence de travaux pour le prolongement de la route 138.

Plus d'articles