Retour

Les élus de Moncton adoptent le budget 2017 et s’offrent une augmentation salariale

Les conseillers municipaux de Moncton ont adopté lundi soir un budget de général de 150 198 830 $ comportant une hausse de leur salaire d'environ 30 %.

À compter de janvier 2017, le salaire des conseillers municipaux passera de 24 789,72 $ à 33 494,53 $ et celui du maire adjoint de 28 539,72 $ à 37 244,53 $. La mairesse touchera la plus forte augmentation avec une hausse de 14 000 $, soit jusqu'à 83 736,33 $ par année. Toutes ces fonctions sont à temps partiel.

Cet enjeu a retenu l’attention lors de la réunion lundi soir, puisque trois conseillers ont voté contre l’adoption du budget annuel en raison, notamment, de cette hausse de salaire.

« J’aurais peut-être voté pour si l’augmentation s’était faite sur une période de quatre à huit ans et/ou si l’augmentation avait été moindre », a déclaré le conseiller Paul Pellerin, farouchement contre une telle hausse.

Dimanche, l’ancien conseiller municipal et candidat défait à la mairie en mai dernier, Brian Hicks, a envoyé une lettre aux conseillers municipaux pour les décourager d’adopter une telle hausse de salaire.

« Lorsque le nouveau conseil dit qu’il n’y a pas d’argent pour les syndicats, lorsque vous coupez dans les services ou que vous augmentez les frais pour les usagers, tout le monde dira, ‘’mais il y avait assez d’argent pour augmenter votre salaire de 36,3 %, votre priorité après l’élection’’ », écrivait M. Hicks.

Est-ce que la hausse est suffisante? Ce n’est quand même pas énorme!

Paulette Thériault, conseillère

M. Hicks a d’ailleurs interpellé certains conseillers pour qu’ils expriment leur opposition à ce projet.

Le message semble avoir été entendu, puisque le conseiller Bryan Butler a déposé une motion pour annuler la hausse. Cette motion a été rejetée. Le budget a donc été adopté par sept conseillers, plus la mairesse, contre trois récalcitrants.

« Écoutez, M. Hicks a droit à son opinion. M. Hicks n’a jamais approuvé les budgets, donc il n’y a rien de nouveau avec son courriel de [dimanche] », a déclaré la conseillère Paulette Thériault, qui était en faveur de la hausse des salaires. Cette dernière a toujours été en faveur d’une hausse salariale des élus puisqu’elle juge que ces derniers travaillent « au salaire minimum ».

En entrevue, la mairesse Dawn Arnold, qui avait voté contre la hausse de salaire lorsqu’elle était conseillère, mais qui appuie aujourd’hui la mesure, a refusé de commenter cette affaire.

« Un budget équilibré »

Si elle a refusé de répondre aux questions relativement à la hausse de salaire à laquelle elle aura droit, Mme Arnold, s’est toutefois dite ravie du budget adopté par son conseil municipal.

« C’est très important, c’est nécessaire pour nous de trouver des efficacités pour le futur. On veut continuer à travailler pour la ville, on veut rendre le centre-ville plus dense, plus dynamique », a-t-elle dit.

Mme Arnold s’est surtout réjouie du fait qu’il s’agit d’un budget équilibré et « solide » pour l’année à venir. Le taux d’imposition de la municipalité pour la prochaine année sera de 1,6497 $ par chaque 100 $ d’évaluation foncière.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Toute la vérité sur la Vierge





Concours!



Rabais de la semaine