Retour

Les employés municipaux en grève de Cornwall votent sur l'offre patronale

Des employés municipaux de Cornwall votent lundi sur l'offre patronale de la Ville, alors que s'amorce le 18e jour de grève.

La Ville a demandé au ministère du Travail de l'Ontario de forcer un vote sur la dernière offre patronale faite le 15 mai, une offre qu'elle considère comme « juste, la meilleure et la dernière ».

« Étant donné que la Ville a refusé de négocier à la table jusqu'à ce qu'un vote ait lieu, nous ne pouvons pas, en toute bonne conscience, permettre aux membres d'attendre plus de deux semaines pour voter sur la dernière offre de l'employeur », fait savoir la conseillère du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), Alison Denis, dans un communiqué.

La grève a été votée à 93 % pour dénoncer les concessions en matière de conditions de travail exigées par la partie patronale. La question des salaires est aussi au cœur des désaccords entre les parties patronale et syndicale.

Mme Denis précise aussi qu'elle souhaite que les résidents de la Ville « ne soient pas privés de services essentiels plus longtemps que nécessaire. »

Au total, 400 employés municipaux, dont des ambulanciers paramédicaux, des membres du personnel de la bibliothèque et des employés d'entretien des routes et des parcs, ont cessé de travailler.

La grève entraîne des retards dans les travaux routiers qui devaient débuter cet été. L'entretien des parcs n'est pas assuré. Les garderies et les piscines municipales sont fermées. Enfin, la bibliothèque a vu ses horaires réduits.

Les résultats du vote sont attendus lundi dans la soirée.

Plus de détails à venir

Plus d'articles

Vidéo du jour


Une mère et son fils offrent une danse inoubliable





Rabais de la semaine