Retour

Les femmes ontariennes font tomber les barrières en politique

Les prochaines élections provinciales pourraient bien voir trois femmes chefs de parti s'affronter. Tout dépend de l'issue de la course à la direction du Parti progressiste-conservateur de l'Ontario, dans laquelle trois femmes et un seul homme se font la lutte.

Un texte de Claudine Brulé

La députée conservatrice Julia Munro vient de voir sa photo affichée sur le mur des femmes influentes à Queen's Park.

Elle est la femme qui a siégé le plus longtemps à l'Assemblée législative ontarienne : presque 23 ans.

Mme Munro se souvient de sa première course pour obtenir l'investiture du parti en 1995 : elle affrontait quatre hommes et sentait la pression sur elle.

En 2018, Julia Munro reconnaît que bien des choses ont changé, en commençant par le nombre de femmes élues.

La ministre Eleanor McMahon baigne aussi dans la politique depuis longtemps. Elle travaillait sur la colline du Parlement à Ottawa dans les années 1980.

Elle se rappelle la surprise quand Sheila Copps, alors députée fédérale, avait eu un enfant.

Elle est ravie de voir qu'il y a beaucoup plus d'acceptation aujourd'hui : elle souligne le congé de maternité que prend ce printemps sa collègue de Burlington, la ministre fédérale Karina Gould. Une première pour une ministre.

La première ministre Kathleen Wynne croit qu'il est important d'expliquer aux jeunes femmes le chemin parcouru pour leur faire une plus grande place dans l'espace public.

Ce n'est pas seulement en politique que les femmes font de plus en plus leur marque : dans les postes de hauts fonctionnaires du gouvernement aussi.

Hillary Hartley est devenue l'an dernier la première directrice du numérique pour l'Ontario.

Son équipe, qui gère entre autres le site web du gouvernement ontarien, est composée à majorité de femmes, dans un milieu traditionnellement masculin : « C'est une grande motivation pour moi, d'être une source d'inspiration pour d'autres. »

Plus d'articles

Vidéo du jour


Ce que vous préférez à propos de l’automne selon votre signe





Rabais de la semaine