Retour

Les Franco-Manitobains dans la mire du budget fédéral 2018

À la reprise de la session parlementaire à Ottawa, les députés du Parti libéral se convergent vers le prochain budget fédéral et le représentant de Saint-Boniface–Saint-Vital, Daniel Vandal, pense que la répartition des enveloppes pourra profiter aux Franco-Manitobains.

« On sait que le budget 2018, c’est un budget préélectoral, déclare l’élu manitobain. On sait que c’est quelque chose de très important. C’est un budget avec beaucoup de demandes et beaucoup d’attentes. »

Le député qui siège au Comité permanent des langues officielles confirme que le budget prévoira de l’argent pour le nouveau plan stratégique du gouvernement qui vise les communautés de langues officielles en situation minoritaire, dont les communautés que représente le libéral.

« On aimerait aussi avoir des fonds pour la petite enfance. [Celle-ci et] l’immigration francophone ont été annoncées comme des priorités quand on a fait des consultations », atteste M. Vandal, faisant référence aux consultations pancanadiennes sur les langues officielles menées en 2016 par la ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly.

Le politicien ajoute à sa liste des priorités des fonds pour l’alphabétisation et l’éducation.

De l'aide pour les médias communautaires

En ce qui concerne les défis auxquels font face les médias francophones du pays, le député Vandal croit qu’une initiative fédérale pour venir en aide aux petits médias communautaires recevra bientôt le feu vert.

« On attend des retombées qui auront un impact sur une initiative, qui va être lancée bien vite. Notre comité de langues officielles se rencontre cette semaine », précise-t-il.

Le libéral fait remarquer qu’il n’y a pas eu de progrès dans plusieurs dossiers, dont le cannabis et l’infrastructure de la Ville de Winnipeg, car ces enjeux reposent sur des ententes bilatérales que le gouvernement provincial n’a toujours pas signées.

« Jusqu’à tant que la province signe ces ententes, on ne peut pas faire couler l’argent », souligne le député de Saint-Boniface–Saint-Vital.

D’ailleurs, Daniel Vandal confirme qu’il se représentera aux prochaines élections fédérales, en 2019.

Plus d'articles