Retour

Les heures du gouvernement de Christy Clark sont comptées

Tout semble indiquer que le gouvernement minoritaire libéral de la Colombie-Britannique sera défait jeudi sur un vote de confiance. La première ministre Christy Clark a déjà annoncé qu'elle entend dire à la lieutenante-gouverneure Judith Guichon que l'alliance verte et néo-démocrate n'est pas, selon elle, en mesure de gouverner.

Un texte de Fanny Bédard

Christy Clark maintient toutefois qu’elle ne donnera pas son avis à la lieutenante-gouverneure sur ce que cette dernière devrait faire par la suite. « Ce n’est pas dans mon intention de la conseiller si elle devrait ou non déclencher une élection. C’est sa décision », a lancé la première ministre.

« Elle me posera sans doute des questions et je devrai être honnête. Vous avez vu ce que j’ai vu cette semaine. Ça ne marche pas », a-t-elle toutefois ajouté.

La stratégie libérale déplorée

Des experts remettent toutefois en question la validité constitutionnelle de la stratégie de Christy Clark.

Selon James Bowden, un étudiant au cycle supérieur à l’Université Carleton qui se spécialise sur les questions de la Couronne et du système de Westminster, la première ministre se trouve face à deux options si elle perd la confiance de la chambre : elle doit soit demander à la lieutenante-gouverneure de dissoudre la chambre, soit démissionner. Dans ce dernier cas, Judith Guichon pourrait inviter l’alliance verte et néo-démocrate à former le gouvernement.

Selon l’expert, la lieutenante-gouverneure devrait favoriser cette option en raison de la courte durée de vie de la 41e législature et du fait que les verts et les néo-démocrates se sont entendus pour gouverner.

Philippe Lagassé, professeur à l’Université Carleton et spécialiste de la Couronne et du système de Westminster, dit que ce refus de donner un avis à la lieutenante-gouverneure est du jamais vu.

« C’est regrettable que la première ministre insiste à créer des déceptions et n’est pas claire sur son premier devoir, c’est-à-dire donner des conseils à la lieutenante-gouverneure quand elle a perdu la confiance de la Chambre », ajoute l'expert.

Le vote de confiance doit avoir lieu à 17 h 30, heure locale. Ensuite, Christy Clark devrait se rendre chez la lieutenante-gouverneure. Cette dernière doit prendre une décision, mais il n'est pas clair quand ni comment elle la communiquera.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine