Retour

Les intentions de vote inchangées depuis l'élection de Kenney

Les intentions de vote pour les trois principaux partis politiques en Alberta n'ont pas bougé depuis que Jason Kenney a été élu à la tête du parti, indique un nouveau sondage.

Parmi les 2421 électeurs sondés les 11 et 12 avril par Mainstreet Research pour le compte de Postmedia, c’est le parti de Brian Jean, le Wildrose, qui obtient le plus d’appuis en Alberta, avec 33 % de soutien.

Le parti progressiste-conservateur de Jason Kenney arrive deuxième, avec 24 % d'appuis en Alberta, alors que le NPD va chercher 21 % d'appuis.

Près de 40 % des Albertains disent connaître « peu ou pas » Jason Kenney, alors que ce dernier a été ministre fédéral avant de se lancer en politique provinciale.

Le résultat a surpris Steve Pinkus, vice-président chez Mainstreet Research. « Une grande surprise a été qu’il y a près de 40 % de la population en Alberta qui ne connaissent pas monsieur Kenney plus que ça. Cela m’a étonné, puisqu’il a quand même été ministre avec un assez haut profil sous M. Harper pendant plusieurs années. »

Pour Steve Pinkus, le fait que Jason Kenney s'est fait discret depuis son élection expliquerait les résultats.

« Je pense que le focus de Jason Kenney depuis son élection comme chef a été plutôt de travailler à l’intérieur pour pousser l’idée de fusion des deux partis. Son profil public a été assez minimisé, tandis que monsieur Jean a été toujours en chambre à Edmonton [et] il fait des entrevues. Jason Kenney travaille toujours en arrière donc son profil est pas mal minimisé », a-t-il expliqué.

Jean préféré devant Kenney

Davantage d'Albertains préféreraient également que Brian Jean, plutôt que Jason Kenney, dirige une éventuelle formation politique née de l’union du Parti progressiste-conservateur et du Wildrose.

Brian Jean obtient 29 % de soutien et Jason Kenney 24 %. Il reste aussi une forte proportion de gens qui se disent incertains ou qui préféreraient voir quelqu'un d'autre mener le nouveau parti.

Appuis en baisse à Calgary

À Calgary, la chute du Parti progressiste-conservateur est particulièrement marquée depuis l'élection de Jason Kenney. Le parti est passé de 38 % à 33 % d'appuis. Le NPD y gagne un point et obtient 27 % d’appuis, suivi du Wildrose avec 24 %.

À Edmonton, le NDP a gagné deux points et mène avec 45 % d’appuis, alors que le Wildrose reste inchangé à 26 % de soutien. Le Parti progressiste-conservateur a gagné un point à 21 %.

À l'extérieur des deux plus grandes villes de la province, l'appui au Wildrose baisse d'un point, mais la formation mène quand même les résultats avec 47 %, alors que le Parti progressiste-conservateur affiche une hausse de trois points, à 30 %. L'appui au NPD est inchangé, à 16 %.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine