Retour

Les intérêts du Nord présentés au Conseil de la Fédération

Les premiers ministres des trois territoires repartent du Conseil de la fédération en espérant s'être de fait de nouveaux alliés pour mieux répondre aux besoins du Nord. Des alliés dans les provinces, mais aussi à Ottawa, avec la nomination d'un nouveau ministre des Affaires du Nord.

Un texte de Mario De Ciccio

À chaque rencontre avec leurs homologues des provinces du Sud, le mandat des premiers ministres des trois territoires est similaire: faire valoir leurs intérêts au reste du pays.

Si un meilleur accès aux marchés et la bonification des relations avec les gouvernements autochtones sont souvent au haut de la liste des priorités, c’est le besoin de financement pour les projets d’infrastructures qui reste le cheval de bataille des trois premiers ministres.

Dans un communiqué émis après les rencontres, le premier ministre yukonnais, Sandy Silver, a rappelé l’importance que les programmes fédéraux d’investissement en infrastructures répondent aux obligations d'Ottawa envers les gouvernements autonomes des Premières Nations.

« Je veux travailler avec les premiers ministres pour aider le gouvernement du Canada à comprendre que nous devons avoir la souplesse d’investir les fonds fédéraux de la meilleure façon pour nos gouvernements », a déclaré Sandy Silver.

Pour sa part, le premier ministre ténois, Bob McLeod dit avoir fait, pendant les quelques jours, la promotion des projets importants pour son territoire, comme le projet hydroélectrique de Taltson ou la construction d’un corridor d’accès à la province géologique des Esclaves.

Un nouveau ministre des Affaires du Nord

Au Conseil, les premiers ministres du Nord ont pu dialoguer avec le nouveau ministre des Affaires du Nord, Dominic Leblanc.

Après un remaniement ministériel à Ottawa mercredi, l’ancien ministre des Pêches et des Océans, Dominic LeBlanc a hérité du ministère des Affaires du Nord, en plus des Affaires intergouvernementales et du Commerce intérieur.

Bob McLeod se dit satisfait de cette décision de Justin Trudeau et aussi de la discussion qu’il a eue avec ses homologues des deux territoires et le nouveau ministre.

« [Justin Trudeau] lui a dit qu’il y avait plusieurs enjeux importants dans le Nord, et qu’il avait nommé le ministre Leblanc pour qu’il s’en occupe », raconte le premier ministre McLeod.

« Je crois que les trois premiers ministres du Nord sommes satisfaits de voir que le Nord est reconnu et je pense que nous pouvons travailler avec Monsieur Leblanc. »

Selon le premier ministre ténois, certains dossiers comme le nouveau Cadre stratégique pour l’Arctique, annoncé en 2016, et l'autorité dans la mer de Beaufort pourront profiter d’un nouveau ministre avec qui il estime avoir déjà de bonnes relations.

« Le ministre Leblanc a de très bonnes relations avec le premier ministre Justin Trudeau », croit Bob McLeod. « Je crois donc qu’il est dans une bonne position pour nous aider à faire avancer les intérêts du Nord et des Territoires du Nord-Ouest. »

Les trois premiers ministres avaient d’ailleurs publié un communiqué conjoint lors de l’annonce du remaniement ministériel, mercredi, pour s’engager à travailler avec les nouveaux ministres.

Ils ont aussi mentionné qu’ils continueraient à « militer en faveur de l’adoption d’une approche plus souple concernant le financement fédéral territorial des infrastructures ».

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu’est-ce que le fétichisme des pieds?





Rabais de la semaine