Retour

Les libéraux de l'Ontario appuient le prolongement du train léger vers Gatineau

Les candidats libéraux d'Ottawa se sont engagés mercredi à appuyer le projet de train léger passant par le pont Prince-de-Galles pour se rendre à Gatineau.

Les candidats Yasir Naqvi (Ottawa-Centre), Bob Chiarelli (Ottawa-Ouest-Nepean), Nathalie Des Rosiers (Ottawa-Vanier), John Fraser (Ottawa-Sud), Stephanie Maghnam (Kanata-Carleton) et Lovina Srivastava (Nepean) étaient réunis lors d’un point de presse à proximité du pont situé à l'ouest des plaines LeBreton.

Ils ont promis qu'ils travailleraient avec le gouvernement fédéral afin de réunir le financement nécessaire pour offrir une cure de rajeunissement au pont, qui est présentement inutilisé.

Ils avancent aussi que la restauration de ce lien et l’aménagement d’une nouvelle ligne de train léger contribueraient à « réduire la congestion lors des heures de pointe sur les autres ponts entre Ottawa et Gatineau et permettrait aux résidents de se rendre plus rapidement là où ils doivent se rendre ».

Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, s'était aussi engagé, lors des assises de l'Union des municipalités du Québec (UMQ) qui se sont déroulées au mois de mai, à appuyer un projet de train léger à Gatineau qui s'arrimera avec celui d'Ottawa.

Ces engagements ont réjoui le conseiller du quartier touché par le projet, Jeff Leiper, même s'il n'y a pour l'instant aucun financement de confirmé.

« Il n'y a aucun financement, alors est-ce que ce matin sera le commencement de cette conversation? Je ne sais pas, mais c'est encourageant », a commenté le conseiller de Kitchissippi.

Une meilleure intégration

Le pont constitue une option intéressante pour le transport ferroviaire des passagers de l'autre côté de la rivière des Outaouais, parce qu'il est relié à la station Bayview, future jonction entre la ligne Trillium d'Ottawa et la ligne de la Confédération.

La Ville d'Ottawa a fait l'acquisition du pont il y a une dizaine d'années pour la somme de 399 000 $. Une proposition a été déposée pour créer un lien piétonnier et cyclable sur le pont, mais l'argent pour le projet a été réorienté en 2015 pour accélérer la construction d'un lien piétonnier sur le canal Rideau.

En 2016, la Ville a installé des clôtures pour éloigner les intrus du pont, mais sans grand succès.

L'Office des transports du Canada (OTC) a ordonné, en février, à la Ville d'Ottawa de restaurer une portion des rails menant au pont Prince-de-Galles ou de procéder à la discontinuation des rails. Une décision que la Municipalité pense maintenant porter en appel.

Avec des informations de Stéphane Leclerc

Plus d'articles