Retour

Les libéraux n'aideront pas le NPD à asseoir son pouvoir s'ils ne gouvernent plus

À quelques jours du discours du Trône, le chef du NPD, John Horgan, et le chef des verts, Andrew Weaver, accusent les libéraux de la Colombie-Britannique de partisanerie politique. Le Parti libéral affirme que s'il est renversé, il n'aidera pas le nouveau gouvernement en fournissant un président de la Chambre.

La chef des libéraux, Christy Clark avait indiqué que son parti mettrait en place un député pour présider l'Assemblée législative lorsque la session parlementaire reprendra le 22 juin. Cependant, le procureur général, Andrew Wilkinson, affirme que si son parti perd la confiance de la Chambre, ce ne sera pas son rôle d'aider l'opposition à reprendre les rênes. « C'est clair qu'un gouvernement stable ne doit pas compter sur les transfuges, les changements de règles et les autres partis pour parvenir à la stabilité », souligne-t-il.

La semaine prochaine, la première tâche du gouvernement sera de nommer un président de la Chambre. Le ministre de la Justice n'a cependant pas précisé si les libéraux proposeront un candidat. Le chef néo-démocrate a rappelé mercredi, en conférence de presse avec Andrew Weaver, que la personne désignée pour présider la chambre doit être « non partisane ». Ils maintiennent aussi que leur alliance est toujours aussi forte.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un chiot décide de se rafraîchir... dans le réfrigérateur





Rabais de la semaine