Retour

Les libéraux toujours en tête des intentions de vote au N.-B. et à l'Î.-P.-É.

Les libéraux demeurent en tête des intentions de vote au Nouveau-Brunswick et à l'Île-du-Prince-Édouard, mais leur popularité diminue, selon le plus récent sondage Corporate Research Associates (CRA).

Au Nouveau-Brunswick, le gouvernement libéral de Brian Gallant récolte 46 % des intentions de vote, contre 51 % au dernier trimestre. Le Parti progressiste-conservateur de Blaine Higgs gagne un peu de terrain avec 33 % des appuis, contre 30 % en février.

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) recule d'un point à 11 %, tandis que le Parti vert et l'Alliance des gens du Nouveau-Brunswick remontent d'un point chacun pour atteindre 6 % et 3 % respectivement.

Toutefois, plus du tiers des électeurs néo-brunswickois, soit 36 %, sont indécis, selon CRA. C'est 5 % de plus qu'au dernier trimestre.

Les néo-brunswickois satisfaits

Le taux de satisfaction à l'égard des libéraux à Fredericton demeure stable à 53 %. Par contre, la popularité personnelle de Brian Gallant chute légèrement. Le premier ministre reçoit l'appui de 31 % des répondants au sondage, contre 35 % en février.

Mais le chef libéral demeure largement en tête de ses rivaux. Le chef progressiste-conservateur Blaine Higgs récolte 23 % et le chef des verts David Coon, 11 %. Le chef néo-démocrate par intérim Rosaire L’Italien glisse de 8 % à 5 %, à égalité avec le chef de l'Alliance des gens, Kris Austin.

Près du quart des électeurs du Nouveau-Brunswick ne préfèrent aucun des chefs de partis ou sont indécis, selon CRA.

Les libéraux insulaires perdent des plumes

À l'Île-du-Prince-Édouard, le gouvernement libéral de Wade MacLauchlan demeure lui aussi en tête des intentions de vote. Mais sa popularité a baissé d'une dizaine de points au cours du dernier trimestre. Le parti au pouvoir depuis une décennie reçoit l'appui de 38 % des électeurs, contre 48 % en février.

Le Parti vert récolte toujours 26 % des intentions de vote, mais il est rattrapé par le Parti progressiste-conservateur, qui remonte ainsi de sept points. Le NPD insulaire obtient pour sa part 10 %, soit trois points de plus qu'au dernier coup de sonde.

Le quart des Insulaires sont indécis, selon CRA.

Le taux de satisfaction à l'égard des libéraux à Charlottetown demeure stable à 49 %. Par contre, la popularité personnelle de Wade MacLauchlan continue de dégringoler. Le premier ministre reçoit l'appui de 24 % des répondants au sondage, contre 29 % en février et 46 % en août dernier.

Le chef des verts plus populaire

Le chef des verts, Peter Bevan-Baker, consolide son avance sur ses rivaux. Il a l'appui de 37 % des électeurs sondés, contre 34 % au dernier trimestre. Le chef progressiste-conservateur par intérim Jamie Fox parvient à rallier 15 % de l'électorat insulaire, tandis que le néo-démocrate Mike Redmond, qui ne siège pas au parlement provincial, ferme la marche avec 6 %.

Finalement, près de 20 % des électeurs de l'Île-du-Prince-Édouard ne préfèrent aucun des chefs de partis ou sont indécis, selon CRA.

Les prochaines élections au Nouveau-Brunswick sont prévues pour 2018 et à l'Île-du-Prince-Édouard, l'année suivante.

Plus d'articles

Commentaires