Retour

Les maires prennent d'assaut la circonscription Campbellton-Dalhousie

Une course à trois pour la candidature libérale dans Dalhousie-Campbellton s'est déclenchée, à l'approche des élections provinciales au Nouveau-Brunswick. Les maires des deux principales villes du nord-ouest affrontent un vétéran de la politique fédérale.

L’intérêt est manifeste pour le poste laissé vacant par le libéral Donald Arseneault, en décembre dernier.

Le premier ministre Brian Gallant avait refusé de déclencher des élections partielles à moins d’un an du scrutin du 24 septembre.

Redéfinir les priorités économiques

Normand Pelletier, maire de Dalhousie depuis 2016, fait de la création d’emploi sa priorité.

« La population est vieillissante. [...] On a du pain sur la planche pour encourager les jeunes à venir s'installer à nouveau dans notre région, mais il faut qu'on trouve de l'emploi pour eux », soutient M. Pelletier.

Selon lui, la vocation industrielle de sa ville est chose du passé. Tout le potentiel touristique de la région doit être valorisé.

Malgré son attache à la mairie, il voit son saut vers le provincial comme l’occasion de transformer l’ensemble de la région du Restigouche.

De Campbellton au provincial

Même son de cloche pour la mairesse de Campbellton, Stéphanie Anglehart-Paulindit, qui dit avoir été approchée par « plusieurs personnes » avant de prendre sa décision.

« C’était mon rêve d’être mairesse, [...] mais la région a besoin de quelqu'un pour nous amener à la table », assure-t-elle.

Elle se félicite d’avoir recruté plusieurs nouveaux délégués libéraux en vue du congrès d'investiture.

Un ancien député fédéral

Le troisième candidat n’est pas maire, mais il a été député fédéral de la région pendant neuf ans dans les années 1990.

Guy Arsenault oeuvre dans le domaine de l'éducation à titre de directeur d'école depuis son retrait de la vie politique. « Je crois dans ma région et je veux faire une différence », souligne celui qui a travaillé auprès des jeunes.

Les délégués libéraux choisiront leur candidat libéral samedi, dans le sous-sol de l'église d'Eel River Crossing.

D'après les informations de Serge Bouchard

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les 10 meilleures destinations vacances lorsqu'on est végane





Rabais de la semaine