Retour

Les municipalités du Yukon se préparent à la légalisation du cannabis

Les municipalités du Yukon se penchent sur de nombreuses questions avant la légalisation du cannabis à des fins récréatives qui est prévue partout au Canada à partir de l'été prochain.

Parmi les questions : les fournisseurs de marijuana privés pourront-ils avoir pignon sur rue dans un village? La culture personnelle de cannabis sera-t-elle permise dans les appartements ou seulement dans des maisons détachées? Faudra-t-il un permis?

La grande interrogation pour les petites collectivités du Yukon entoure la mise en place de règlements de zonage, particulièrement quand la vente par le secteur privé sera permise.

Le Yukon a déjà déterminé que dans un premier temps, la Société des alcools sera l'unique distributeur au territoire, mais le gouvernement a également indiqué que tôt ou tard le secteur privé sera habilité à vendre du cannabis.

La présidente de l'Association des collectivités du Yukon, Diana Rogerson, affirme qu'il ne s'agit pas d'être en faveur ou non de la légalisation, mais plutôt d'être prêt à y faire face.

Elle affirme par ailleurs qu'il se pourrait que certaines municipalités souhaitent interdire la vente de cannabis alors que d'autres pourraient y voir un intérêt économique.

Un guide national

Le casse-tête pour les municipalités a poussé la Fédération canadienne des municipalités à rédiger un guide à l'intention de ses membres.

Le document d'une cinquantaine de pages propose des options générales de règlements municipaux à considérer pour chacun des aspects des nouvelles lois fédérale, provinciale ou territoriale.

Par exemple, en ce qui a trait à la culture de plants de cannabis pour consommation personnelle, on y propose l'élaboration de permis. Il existerait aussi des règles pour limiter la culture de cannabis à des maisons unifamiliales et détachées, ou encore qu'elle ne soit autorisée seulement à l'intérieur de logements.

Le document parle aussi des règles de zonage destinées à la production ou la transformation commerciale.

Diana Rogerson affirme que le document est très général, mais qu'il permettra certainement une meilleure discussion le mois prochain lors de l'assemblée générale annuelle de l'organisation.

Le Yukon s'est trouvé un fournisseur

La Société des alcools du Yukon a annoncé par ailleurs avoir conclu une entente d'approvisionnement avec le producteur de cannabis de Nanaimo en Colombie-Britannique, High Park.

Le Yukon achètera 2,7 millions de dollars de cannabis cette année.

Une première cargaison de 50 kilos sera livrée en temps pour la légalisation avec l'option d'acheter 350 kilos supplémentaires.

Selon les estimations fédérales, les Yukonnais devraient consommer collectivement jusqu'à 1000 kilos de cannabis chaque année.

Le produit sera vendu sous forme de fleurs ou d'huile dans un emballage résistant aux enfants et étiqueté en fonction du contenu en THC [tetrahydrocannabinol] et CBD [cannabidiol].

Plus d'articles