Retour

Les partis ontariens s'engagent envers les francophones

L'Assemblée de la francophonie de l'Ontario (AFO) dévoile les engagements des trois grands partis politiques envers les Franco-Ontariens.

Un texte de Gilles Taillon

Ils ont dû répondre à 14 questions posées par l'AFO au sujet des affaires francophones.

Chaque leader devait entre autres énumérer ses trois grandes priorités à titre de premier ministre, dans l’éventualité d’une victoire le 7 juin.

NPD

Le Nouveau Parti démocratique de l’Ontario tiendrait une consultation sur la modernisation de Loi sur les services en français dans le domaine juridique et celui de la santé.

Les néo-démocrates souhaitent aussi faire en sorte que 5 % des immigrants ontariens soient des francophones. Ils ajoutent vouloir « amorcer le processus de création de l'Université de l'Ontario français » et améliorer les services de garderie en français.

Libéraux

Le Parti libéral s'engage lui aussi à moderniser La Loi sur les services en français.

De plus, il promet plusieurs mesures en éducation, dont en tout premier lieu, l'établissement de l'Université de l'Ontario français.

Conservateurs

Le Parti progressiste-conservateur affirme que la majorité des gens en Ontario veulent du changement et un gouvernement qui va nettoyer le gâchis de l'électricité.

Dans ses réponses, le parti élabore peu sur les mesures qu'il entend mettre en oeuvre pour les francophones.

Par ailleurs, aucun des trois partis ne s'est prononcé clairement sur un Ontario officiellement bilingue.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Un homme danse sur le toit de sa voiture





Rabais de la semaine