Retour

Les priorités du maire de Matane pour la prochaine année

Plusieurs dossiers sont sur la table, admet d'emblée le maire de Matane, même si c'est la sempiternelle priorité du développement économique qu'il retient pour 2017. Ce sera différent cette fois, croit-il parce qu'il y aura plus d'argent investi.

De plus, souligne le maire, une étude sur la diversification économique de la région, financée par Développement économique Canada, permettra en 2017 de cibler les actions à entreprendre ainsi que les secteurs les plus prometteurs pour la région.

Le maire donne l’exemple des énergies renouvelables, du secteur maritime, ou encore de l’agriculture, où l’expertise régionale pourrait être mise à profit pour développer de nouveaux créneaux ou de nouvelles perspectives d’emplois.

Jérôme Landry veut aussi améliorer la collaboration avec la MRC ainsi que mettre à profit le regroupement d’une centaine d’entrepreneurs investisseurs au sein de l’organisme FIDEL. « C’est de voir ensemble de quelle manière on va travailler plus fort à diversifier l’économie, à créer des emplois et à attirer une main-d’œuvre qualifiée. »

Port de mer

La désuétude et le transfert de propriété du port de mer préoccupent aussi le maire. « On a travaillé très fort, souligne Jérôme Landry, en novembre et décembre pour sensibiliser le monde politique au fédéral comme au provincial. La cession des ports est une démarche importante, mais c’est à eux de trouver qui va opérer le port de mer. Ce qu’on veut maintenant c’est un engagement sur la mise à niveau de ces installations-là. Déjà, on a des projets sur la table et des opérations qui sont touchés par la situation. »

En cette année électorale, le maire Landry demeure passionné par la politique municipale. L’engagement envers sa communauté l’interpelle toujours : « C’est incroyable comment il peut y avoir de dossiers qui passent sur le bureau d’un maire. »

Jérôme Landry souhaite que la région conserve sa mobilisation non seulement pour protéger les acquis, mais aussi pour saisir les occasions de se démarquer. « On est une solution sur le plan du développement économique et on a les moyens de réaliser de grandes choses », soutient Jérôme Landry.

Enfin, amateur de sports hivernaux, le maire espère un hiver enneigé, « un vrai hiver à 100 % ».

Plus d'articles

Commentaires