Retour

Les professeurs d'université dénoncent le projet de loi omnibus au N.-B.

Une nouvelle voix s'ajoute aux critiques du projet de loi omnibus du gouvernement du Nouveau-Brunswick.

Un texte de Nicolas Steinbach

Après les pompiers et les policiers, c'est au tour des syndicats des professeurs d'université de dénoncer le projet de loi omnibus du gouvernement Gallant au Nouveau-Brunswick.

Le projet de loi de 78 pages, déposé mardi à l'Assemblée législative, modifierait les règles d'arbitrage en cas de litige entre l'employeur et l'employé.

La Fédération des associations de professeures et professeurs d'université du Nouveau-Brunswick (FAPPUNB) craint que l'arbitre tranche en faveur de l'employeur et que les hausses salariales soient limitées.

« Comme les salaires vont par définition rester plus bas que la moyenne canadienne, on va pouvoir plus difficilement attirer des professeurs ici et les garder ici si les salaires ne sont pas compétitifs et ça risque d'être le cas. C'est un nivellement vers le bas que le projet [de loi] va mettre en pratique », affirme le président de la FAPPUNB, Jean Sauvageau.

La fédération déplore aussi la forme du projet de loi omnibus qui va modifier 14 lois différentes et ne permettra pas, selon eux, de débat et d'étude en profondeur des changements.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine