Retour

Les régions, grandes perdantes du redécoupage électoral

Les régions perdront de l'influence au profit des villes si les recommandations de la commission chargée du redécoupage électoral sont adoptées par l'Assemblée législative de l'Alberta.

Dans son rapport final présenté jeudi, la commissaire Myra Bielby propose d'ajouter trois nouvelles circonscriptions à Calgary et à Edmonton, où la population connaît un important essor depuis le dernier redécoupage de 2010.

L'ajout de ces trois nouvelles entités électorales -- baptisées par la commission Edmonton-Sud, Calgary-Nord-Est et Airdrie-Cochrane -- ne changerait pas le nombre total de circonscriptions, qui demeurerait à 87 en Alberta.

Ce sont les régions qui perdraient de l'importance à l'Assemblée législative. « L'Alberta n'est plus une province essentiellement rurale », peut-on lire en préambule du rapport.

Parmi les recommandations, on retrouve un remodelage qui comprend notamment la réunion de Morinville et de Saint-Albert en raison de leurs « racines francophones historiques ».

Dans le nord-est de la province, les circonscriptions de Lac La Biche-Saint-Paul-Two-Hills, Athabasca-Sturgeon-Redwater, Fort-Saskatchewan-Vegreville et Bonnyville-Cold-Lake seraient consolidées en trois entités.

« Les liens historiques » qui unissent Bonnyville et Cold Lake seraient préservés, mentionne le rapport.

Le même sort attendrait les circonscriptions de Rimbey-Rocky Mountain House-Sundre, West Yellowhead, Drayton Valley-Devon, Whitecourt-Sainte-Anne et Stony Plain, qui deviendraient quatre entités au lieu de cinq.

Enfin, Battle River-Wainwright, Drumheller-Stettler, Strathmore-Brooks, Little Bow, Cardston-Taber-Warner, Cypress-Medicine Hat and Vermilion-Lloydminster passeraient de sept circonscriptions à six.

À Grande Prairie, les voeux de plusieurs citoyens qui espéraient voir une circonscription consacrée à la ville ont été exaucés. Une nouvelle division électorale comprendrait presque entièrement la municipalité, en vertu d'un plan de remodelage de la région.

Le rapport final rapetisse les plus grandes circonscriptions pour que les députés n'aient pas à faire de trop grandes distances pour servir leurs électeurs.

Il rééquilibre aussi le nombre de citoyens par circonscription. La moyenne, présentement, se situe autour de 46 000 personnes par circonscription.

Pour Joel French, directeur général de l'organisme Public Interest Alberta, « le rapport représente un pas en avant pour la démocratie et pour des élections équitables ».

Le Parti conservateur uni (PCU) a quant à lui critiqué le rapport, affirmant qu'il accordait trop d'importance au nombre de citoyens dans chaque circonscription.

« Bien que ce rapport apporte quelques changements à la taille et aux frontières des circonscriptions, il manque sa cible en mettant beaucoup trop l'emphase sur la population », a réagi Nathan Cooper, le chef intérimaire du PCU.

Les députés devront maintenant se prononcer sur les recommandations.

Le PCU a d'ores et déjà indiqué qu'il allait demander que la circonscription Calgary-Greenway soit rebaptisée Calgary-Bhullar, « une manière appropriée de rendre hommage au député Manmeet Bhullar ».

Ce dernier a été happé par une voiture sur l'autoroute 2 en novembre 2015, alors qu'il était sorti de son véhicule pour porter secours à un automobiliste.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine