Retour

Les sentiers de motoneige bas-laurentiens pourraient être bloqués deux jours en février

Les agriculteurs du Bas-Saint-Laurent pourraient bloquer partiellement les sentiers de motoneige le 6 février et complètement le 20 février, si le ministre de l'Agriculture, Pierre Paradis, refuse de décréter un moratoire sur la refonte du programme de crédit de taxes foncières agricoles.

La direction de l’Union des producteurs agricoles (UPA) a fait cette annonce vendredi matin, à Rivière-du-Loup.

Réunis devant les bureaux du député-ministre Jean D'Amour, des agriculteurs, des motoneigistes et des dirigeants d’établissements hôteliers ont exprimé leur mécontentement face à la refonte du programme de crédit de taxes foncières agricoles.

Selon ces manifestants venus d’un peu partout au Bas-Saint-Laurent, Québec sous-évalue les impacts financiers de cette réforme. Des porte-parole de ces groupes ont rencontré Jean D'Amour pendant près d'une heure.

Selon les agriculteurs, le ministre impose une réforme qui « n’a pas de sens. Il y a à peu près juste [lui] qui dit que ça va nous avantager », a commenté l’un d’eux.

On est capables de négocier, il faut que le ministre mette un moratoire pour ça, mais il faut qu’il nous entende!

Un agriculteur manifestant

D'après les informations de Patrick Bergeron

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine