Retour

Les super-cliniques ont désengorgé les urgences, affirme Gaétan Barrette

L'implantation d'un réseau de super-cliniques porte déjà fruit, selon le ministre de la Santé Gaétan Barrette, qui a déclaré, vendredi, qu'on assistait à une première baisse de l'achalande des urgences au Québec. Une amélioration qu'il attribue en bonne partie au nouveau réseau de première ligne.

Un texte de Michel Marsolais

« Pour la première fois, on voit une diminution de l’achalandage à l’urgence. Ça ne s’est jamais vu! L’achalandage à l’urgence a été en croissance constante au fil du temps. Et quand je dis au fil du temps, je parle de toute l’histoire de l’assurance-maladie », a indiqué vendredi Gaétan Barrette, à Montréal, lors de l’inauguration de la super-clinique Herzl, dans l'arrondissement Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce.

Il s'agit de la neuvième super-clinique de la région de Montréal, et de la 26e au Québec.

Le ministre n’a pas encore dévoilé de chiffres sur ce prétendu déclin de fréquentation des urgences, mais il compte le faire « sous peu ».

« C’est la première fois qu’il y a une diminution de l’achalandage à l'urgence et ça c’est parce qu’il y a les super-cliniques, a affirmé M. Barrette. C’est aussi parce que les médecins de famille font la transformation de leur pratique en accès adapté. »

Le ministre est confiant d’atteindre son objectif de 50 super-cliniques dans tout le Québec d’ici la fin de son mandat, à l’automne prochain.

« Ces cliniques-là vont grossir. Elles vont attirer des médecins, elles vont attirer du personnel. Ce n’est que le début », conclut-il.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les 10 meilleures destinations vacances lorsqu'on est végane





Rabais de la semaine