Retour

Les talents de Justin Trudeau loués par Bob Rae et Brian Mulroney

L'ancien chef par intérim du Parti libéral du Canada, Bob Rae, qui avait encouragé Justin Trudeau à se lancer dans la course à la succession de Michael Ignatieff, se dit aujourd'hui impressionné par le chemin qu'il a depuis parcouru.

« Les gens sous-estimaient sa discipline personnelle et son ambition de réussir », a-t-il déclaré mardi dans un entretien avec Anne-Marie Dussault à l'émission 24/60.

« Il a fait un apprentissage de regarder les autres et a décidé que c'était le moment pour lui de se présenter », a poursuivi l'ancien chef libéral, en soulignant la « campagne remarquable » qu'a menée, selon lui, Justin Trudeau.

En 2013, Justin Trudeau a succédé à Bob Rae, qui assurait l'intérim depuis la démission du chef Michael Ignatieff, dans la foulée de la déconfiture libérale de 2011.

Aujourd'hui, les libéraux tentent de débarrasser leur nouveau chef de son image de jeune premier, dépourvu de substance. Justin Trudeau a sans doute une « intelligence moins intellectuelle » que son père, l'ancien premier ministre Pierre Elliott Trudeau, reconnaît Bob Rae. Mais le premier ministre désigné a la discipline et le charisme pour remplir ses fonctions.

« Il aime les gens, les gens l'aiment bien [aussi] », juge Bob Rae, qui a lui-même encouragé Justin Trudeau à lui succéder en 2013.

D'ailleurs, la « politique n'est pas une salle de classe », a souligné Bob Rae, une allusion aux prédécesseurs plus « intellectuels » de M. Trudeau.

En entrevue plus tôt à Radio-Canada, le député et ancien chef libéral Stéphane Dion a abondé dans le même sens. « Justin Trudeau n'est pas qu'une belle image, c'est aussi beaucoup de contenu », a-t-il affirmé à l'émission Gravel le matin.

« On peut s'attendre à ce que l'homme grandisse dans sa fonction. Il écoute beaucoup et apprend vite », a-t-il ajouté.

De tous les grands dossiers auxquels doit s'attaquer le premier ministre désigné, Bob Rae estime que celui de la réconciliation avec les Autochtones, notamment avec l'enquête sur les femmes disparues, est le plus urgent.

Un homme de talents, selon Mulroney

Même s'il est déçu par le résultat de l'élection, l'ancien premier ministre conservateur Brian Mulroney a lui aussi vanté les talents du chef libéral, estimant qu'il a l'étoffe d'un premier ministre.

« Je pense qu'il sera hautement apprécié par les médias internationaux qui cherchent des changements, et il est nouveau, avec une charmante jeune femme, de beaux enfants, et il a un beau dossier », a-t-il indiqué à l'animatrice Anne-Marie Dussault.

« Alors qu'est-ce qu'il y a à redire (what's not to like with this picture)? », a-t-il ajouté, précisant qu'il ne s'agit pas d'un appui politique, mais d'une « constatation personnelle ».

Brian Mulroney a néanmoins été surpris de l'ampleur de la victoire des troupes de Justin Trudeau. Il estime toutefois que les libéraux ont su, mieux que les autres, se présenter comme le véhicule rassembleur.

Plus d'articles

Commentaires