Retour

Les Vénézuéliens de Sept-Îles participent à une consultation internationale

Leur pays plongé dans une grave crise politique et humanitaire, la diaspora vénézuélienne de Sept-Îles se mobilise pour chasser l'actuel gouvernement du Vénézuéla du pouvoir.

Un texte de Jean-Louis Bordeleau

Près de 18 villes canadiennes prennent part à ce vote symbolique pour rejeter le projet de nouvelle constitution du gouvernement de Nicolas Maduro.

« [Le gouvernement] prétend établir une assemblée constituante corporative, c'est-à-dire par secteur, comme si c'était un pays communiste. Donc, c'est complètement illégal, complètement en dehors de la constitution nationale », plaide le coordonnateur du bureau de vote de Sept-Îles, Orlando Córdova.

« L'article 350 [de la constitution du Vénézuéla] nous mandate à ne pas reconnaître un gouvernement qui ne respecte pas la constitution. Il nous mandate même à utiliser tous les moyens qu'on a pour renverser cette situation et c'est ce qu'on fait présentement », soutient Orlando Córdova.

Impact sur la diaspora

Orlando Córdova assure que la résolution du conflit aurait un impact pour les Vénézuéliens au Québec.

La résolution de la crise au Vénézuéla pourrait aussi faciliter l'accès au pays pour les membres de la diaspora, puisqu'aucun vol international ne peut atterrir au Vénézuéla.

« C'est sûr que du jour au lendemain, ça ne va pas changer, mais c'est un pas par en avant », estime Orlando Córdova.

Plus d'articles

Commentaires