Retour

Les verts espèrent gagner du terrain aux élections au Nouveau-Brunswick

Le Parti vert du Nouveau-Brunswick présente plusieurs candidats et sa stratégie en vue de la campagne électorale provinciale qui aura lieu dans moins de six mois.

Le parti a été fondé en 2008, il y a seulement 10 ans. Les élections de 2014 étaient les deuxièmes auxquelles il participait. Un premier député vert a été élu dans la circonscription de Fredericton-Sud à cette occasion, David Coon, le chef du parti.

À l’automne 2018 auront lieu des élections charnières pour ce parti. Ses membres sont conscients de leurs faibles chances de les remporter.

Pour un parti au pouvoir, former un gouvernement minoritaire n’est pas toujours une situation enviable, mais le Parti vert serait considéré comme étant fort s’il détenait dans ce contexte la balance du pouvoir.

Ce sont d'ailleurs les mots prononcés par David Coon au sujet de ses objectifs. Il veut un caucus de députés forts.

À Moncton, samedi, David Coon était accompagné de six candidats qui ont tous pris la parole à tour de rôle pour présenter les raisons qui les poussent à s'investir en politique avec le Parti vert.

L’un d’eux, Kevin Arseneau, a expliqué qu’il n'est pas en politique pour protéger les intérêts d'un parti, mais bien ceux de ses électeurs.

« Lorsque j’ai décidé de représenter les gens de Kent-Nord, j’ai dit que je vais le faire pour les gens, que je vais le faire pour ma région, mais sans marcher sur les convictions des gens avec qui j’habite », a déclaré Kevin Arseneau.

L'aspect communautaire est essentiel pour lui.

Kevin Arseneau était l’un des directeurs de la campagne du Parti vert en 2014. Après une tentative infructueuse de se joindre au Parti libéral en 2017, il est revenu aux verts avec qui il brigue la circonscription de Kent-Nord.

Le cheval de bataille de David Coon en 2014 était le gaz de schiste et il a travaillé pour bloquer cette industrie au Nouveau-Brunswick.

Les verts parlent désormais beaucoup de santé, de santé mentale surtout, et d'accessibilité aux services fondamentaux pour tous les citoyens du Nouveau-Brunswick.

D’après un reportage de Mathieu Massé

Plus d'articles