Retour

Libéraux à Fredericton : une rencontre « historique », clame Dominic LeBlanc

Les premiers ministres et les ministres fédéraux de l'Atlantique ont pris part à une rencontre « historique », qui représente « le début d'une discussion » pour relancer l'économie de la région.

Un texte de Antoine Trépanier

Les élus libéraux ont notamment traité des changements démographiques, de croissance économique, de création d'emplois et d'uniformisation de la taxe de vente harmonisée (TVH).

Or, aucune décision formelle n'a été prise lors de cette réunion qui avait lieu à Fredericton, mais les libéraux se sont engagés à se réunir de nouveau pour faire un suivi sur les discussions entamées mercredi.

« La rencontre d'aujourd'hui nous a offert une plateforme pour échanger collectivement des exemples positifs de ce qui se passe dans notre région du côté de la création d'emplois. Elle nous a aussi permis de discuter de façons dont nous pouvons travailler ensemble pour surmonter les défis que nous partageons », a déclaré le premier ministre du Nouveau-Brunswick et l'hôte de cette réunion, Brian Gallant.

Les premiers ministres demandent, par exemple, que le gouvernement fédéral tienne compte des particularités rurales des provinces de l'est lorsque viendra le temps de mettre sur pied le nouveau programme d'infrastructures. Ils souhaitent aussi que soit favorisée les secteurs économiques traditionnels en soutenant l'innovation.

Pour faire face aux besoins de main d'oeuvre, les quatre provinces ont insisté sur l'importance de stimuler l'immigration en Atlantique. Sans donner de détails, les quatres provinces de la région ont évoqué la possibilité de collaborer davantage sur le développement touristique.

Une TVH unique?

Le premier ministre de la Nouvelle-Écosse, Stephen McNeil, a récemment proposé à ses homologues des provinces de l'Atlantique d'adopter un taux unique pour la TVH. La Nouvelle-Écosse a un taux de 15 %, alors que le Nouveau-Brunswick adoptera le même taux le 1er juillet 2016.

Le nouveau premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador a déjà indiqué au gouvernement fédéral qu'il voulait infirmer la décision du gouvernement provincial précédent d'augmenter de deux points de pourcentage la TVH.

L'Île-du-Prince-Édouard a un taux de 14 % et le premier ministre Wade MacLauchlan ne s'est pas engagé à hausser la taxe de vente. Le premier ministre McNeil a déclaré en point de presse que les élus ont « abordé la question d'une TVH commune pour la région et j'espère que ça se concrétise, mais ce sera à chaque province de décider ».

Avec des informations de Michel Corriveau

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards