Retour

Lisée défend sa façon de promouvoir la souveraineté

Le chef du Parti québécois (PQ), Jean-François Lisée, a défendu jeudi l'approche retenue par son parti en matière de promotion de la souveraineté, lors d'une réunion de son caucus à Wendake visant à discuter de stratégie électorale avant la pause parlementaire de l'été.

De nouveau, M. Lisée a plaidé pour la tenue d’un référendum seulement lors d’un deuxième mandat du PQ, afin de se servir du premier pour convaincre la population « du bien-fondé de l’indépendance ».

Le sujet est revenu sur le tapis en raison de déclarations faites lundi à la Presse canadienne par le député d’Abitibi-Ouest, François Gendron. Celui-ci reprochait notamment au PQ son inaction à faire la promotion de la souveraineté depuis le référendum de 1995.

M. Gendron, qui quittera la vie politique en octobre après 42 ans à la tête de sa circonscription, n’est toutefois pas le seul à penser ainsi au PQ.

Le député de Bertrand, Claude Cousineau, a par exemple affirmé jeudi à propos de la stratégie du PQ qu’elle « se tient, mais moi j’aurais préféré qu’on en parle plus ».

La députée de Chicoutimi, Mireille Jean, a pour sa part affirmé qu'« on n'en parle jamais assez de souveraineté », alors que le candidat Jean-Martin Aussant dit toujours entendre ses collègues aborder le sujet.

De son côté, Jean-François Lisée a expliqué pourquoi il tenait à une telle approche.

« Pourquoi ce n’est pas le débat dominant du moment? C’est parce que cette pédagogie active et patiente, elle ne se fait pas au moment de la décision. Au moment de la décision, en 2022, tout le monde ne va parler que de ça pendant les trois derniers mois, et ce sera dominant », a-t-il déclaré.

Un médecin comme nouveau candidat

Par ailleurs, M. Lisée a présenté le candidat péquiste qui tentera sa chance dans Repentigny : l’omnipraticien Éric Tremblay, vice-président de l'organisme Médecins québécois pour un régime public. Le regroupement avait dénoncé plus tôt cette année les importantes hausses salariales des médecins.

« Il y a la vision Legault/Barrette, tout aux médecins, et il y a la vision de plusieurs milliers de médecins québécois, que le Dr Tremblay représente, qui dit non, nous on est au 21e siècle, nous on veut partager avec les autres, non seulement le pouvoir, la qualité des services, mais aussi les sept milliards en sept ans que les libéraux veulent donner aux 22 000 médecins », a lancé Jean-François Lisée en présentant son candidat.

M. Tremblay vient s’ajouter à « l’équipe santé » du PQ, composée de Diane Lamarre, députée de Taillon et porte-parole du parti en santé, et Diane Lavallée, candidate dans Taschereau et ancienne présidente de la Fédération des infirmières du Québec.

Plus d'articles