Retour

Lisée prône le nationalisme économique à Sept-Îles

Le chef de l'opposition officielle, Jean-François Lisée, de passage vendredi à Sept-Îles, a plaidé qu'une approche nationaliste en matière d'économie pourrait profiter aux régions et à l'ensemble du Québec.

Il a prononcé un discours devant les membres de la Chambre de commerce de Sept-Îles et a exprimé son appui au Collectif Sept-Îles Agir-Avenir.

Le chef du Parti québécois a proposé des mesures pour stimuler l'économie des régions, notamment un nouveau crédit d'impôt pour inciter les PME à exporter.

« C'est une mesure facile à comprendre qui va réduire la fiscalité sur l'exportation et on leur dit : "Écoutez, ça va être comme ça pendant très longtemps" », a-t-il souligné.

Jean-François Lisée affirme qu’il n'a toujours pas digéré le rôle joué par la Caisse de dépôt et placement dans la vente de Rona.

C'est notamment pourquoi il entend modifier la loi régissant la Caisse afin de la ramener plus proche de l'esprit d'origine et d'introduire une composante régionale.

« On veut revenir à l'esprit de Jean Lesage et préciser aussi que la mission de la Caisse, c'est de faire du rendement et du développement économique national, sectoriel et régional. Donc, on ne va pas leur dire où investir, à Port-Cartier ou à Sept-Îles. »

Il a aussi profité de son passage à Sept-Îles pour préciser qu'il ne croyait pas que le siège de sa députée Lorraine Richard soit mis en danger par le saut du représentant syndical du local 791 affilié à la FTQ-Construction sur la Côte-Nord, Bernard Gauthier, en politique provinciale.

D'après les informations de François Robert

Plus d'articles

Commentaires