Retour

Logement, emploi et pauvreté : les candidats entrent dans le vif du sujet

Pour la première journée complète de campagne électorale britanno-colombienne en vue du scrutin du 9 mai, les leaders des trois principaux partis se sont attaqués à de gros enjeux électoraux.

Le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD) a choisi le quartier West End à Vancouver pour parler de logement ou plutôt de logement abordable. Une grande part de son propos a porté sur les locataires qui sont nombreux dans ce quartier de Vancouver. S'il est élu, John Horgan s'engage à subventionner les locataires jusqu'à hauteur de 400 $ par année. Les critères d'éligibilité, la façon dont cette subvention sera accordée et le coût de cette promesse pour le trésor public seront rendus publics jeudi lorsque le NPD va rendre publique sa plateforme électorale.

Il s'engage aussi à resserrer la Loi sur la location résidentielle en faveur des locataires victimes de hausses de loyers abusives.

La chef du Parti libéral, quant à elle, a commencé sa journée à Burnaby, chez General Fusion, une entreprise de hautes technologies où elle a tenu à s’adresser aux futurs jeunes actifs. Selon Christy Clark, ce secteur va fournir à la génération montante « les bons emplois dont elle a besoin pour mener la vie qu'elle mérite ».

Du côté du Parti vert, le leader, Andrew Weaver, a rendu public un plan de réduction de la pauvreté. Le chef des verts propose notamment de hausser les subventions de l'aide sociale et de fournir une assistance financière aux pupilles de l'État qui atteignent 19 ans. Et ce, jusqu'à 24 ans.

Avec des informations de Pierre Martineau et Francis Plourde

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine