Retour

Luc Blanchette dépose un bilan aux saveurs de précampagne électorale

Le député de Rouyn-Noranda-Témiscamingue, Luc Blanchette, a présenté un bilan exhaustif non seulement de la dernière session parlementaire, mais de l'ensemble de son mandat depuis 2014.

Un texte de Lise Millette

« La première raison pour laquelle tu te lances en politique c'est toujours une cause. J'ai été président du centre de santé pendant 10 ans et c'est la radiothérapie qui m'avait amené [en politique] », a commencé Luc Blanchette.

L'implantation d'un service de radiothérapie en Abitibi-Témiscamingue fait partie des « livrables » du ministre Luc Blanchette. Il y voit une promesse remplie pour fournir à la région des services plus complets pour les personnes atteintes de cancer.

Parmi les autres dossiers jugés réglés, Luc Blanchette a cité le projet d'une voie de contournement, maintes fois promis et annoncé depuis des années.

Documents en mains, résumé des « annonces phares du mandat » énumérées par session, liste des investissements et annonces en culture, économie, éducation, santé et transports, pour ne nommer que ceux-là, Luc Blanchette a affirmé sans retenue « qu'avoir un ministre dans la région fait une différence ».

Des enjeux encore importants

S'il dresse un bilan positif du travail accompli, Luc Blanchette estime que les défis demeurent importants et au premier plan, celui de la main-d'oeuvre.

« Aujourd'hui, on m'a même dit qu'il manquait de plongeurs dans les centres pour personnes âgées », a mentionné le ministre.

Une stratégie nationale sur la main-d'oeuvre a été lancée et comprend des ressources pour notamment attirer et retenir les personnes immigrantes.

Le taux de chômage dans la région se situe autour de 4 %, a mentionné M. Blanchette.

Plus d'articles